Sélection d’applications pour iPhone, iPod Touch et iPad

Img_0698Img_0699Img_0700Img_0701Img_0702Img_0703Img_0704Img_0705Img_0706Img_0708

Nous sommes à un moment clé pour iPhone OS qui vient justement d’être renommé iOS : sortie récente de l’iPad et arrivée imminente de l’iPhone 4 ainsi que de la version 4 du système. En 2008, j’avais fait une petite sélection d’applications (principalement gratuites). Alors aujourd’hui, je profite de ce moment clé pour la revoir, presque complètement. Cette sélection correspond aux applications que j’utilise (donc les meilleures pour moi) ou que j’étudie de près (par exemple quelques applications musicales que je n’utilise pas forcément).

Note 1 : cette sélection est aussi basée sur le fait que le nombre d’icônes est limité, je n’ai donc pas gardé certaines applications correspondant à des services accessibles vie un navigateur Web (ex. : MySpace Mobile). Note 2 : cette sélection n’inclue pas d’applications conçues spécifiquement pour iPad (j’en parlerai peut-être plus tard). Note 3 : cette sélection ne comporte pas d’applications nécessitant le jailbreak de l’appareil.

Médias
  • Byline (3,99 € ou gratuit) : lecteur de fils RSS avec stockage des pages complètes en local
  • Instapaper Pro (3,99 € ou gratuit) : lecteur hors ligne de pages Web
  • Echofon Pro for Twitter (3,99 € ou gratuit) : client Twitter proposant notamment les notifications et la synchronisation avec les versions Mac et Firefox
  • Facebook (gratuit) : version iOS de Facebook.com
  • Le Monde.fr (gratuit) : version iOS de LeMonde.fr
  • myRadios (0,79 €) : radio Internet proposant notamment un navigateur Web pour surfer en écoutant la radio
  • Papers (11,99 €) : gestion d’articles (recherche, lecture, etc.) proposant la synchronisation avec la version Mac
  • Stanza (gratuit) : lecteur de livres
  • Ave!Comics (0,79 €) : lecteur de bandes dessinées
  • AlloCiné (gratuit) : version iOS de AlloCine.com

Communication, Web et quotidien
  • PushGmail (1,59 €) : notifications pour Gmail
  • BeejiveIM (7,99 €) : messagerie instantanée multiservice (Google Talk, MSN, Facebook, etc.) avec notifications
  • WhatsApp Messenger (0,79 €) : échange de messages courts par notification
  • Skype (gratuit) : téléphonie
  • Opera Mini (gratuit) : navigateur Web envoyant les pages en version allégée (utile sans 3G)
  • Google Mobile App (gratuit) : recherche sur le Web (notamment avec reconnaissance vocale) et accès aux applications mobiles de Google
  • WeatherPro (2,99 €) : météo (précise) à sept jours
  • Calengoo (5,49 €) : calendrier qui se synchronise avec Google Calendar (avec une vue de la semaine que l’iPhone ne propose pas)
  • CongésFêtes (0,79 € ou gratuit) : jours fériés, fêtes et vacances scolaires

Notes
  • Notespark (3,99 €) : éditeur de notes proposant la synchronisation avec une version Web
  • Zenbe Lists (2,39 €) : gestionnaire simple de listes proposant la synchronisation avec une version Web
  • NoteMaster (2,99 € ou gratuit) : éditeur de texte avec un peu de mise en forme et l’inclusion d’images (synchronisation avec Google Docs)
  • Quickoffice Connect Mobile Suite (7,99 €) : traitement de texte et éditeur de feuilles de calcul compatible avec Word et Excel (accès aux documents stockés sur plusieurs services comme Google Docs et MobileMe
  • Outliner (3,99 €) : éditeur de notes structurées proposant la synchronisation avec une version Web
  • YouNote (2,39 € ou gratuit) : éditeur de notes de différentes natures (texte, son, photo, dessin, page Web) avec possibilité de regroupement
  • Synotes (1,59 €) : éditeur de notes proposant la synchronisation avec une version Web
  • Evernote (gratuit) : éditeur de notes (texte, son, photo) proposant la synchronisation avec les autres versions (Web, Mac OS X, Windows)

Santé
  • Sleep Cycle (0,79 €) : enregistreur de mouvement pendant le sommeil pour un réveil à un moment pertinent
  • runtastic Pro (4,99 € ou gratuit) : enregistreur d’activité sportive (très pratique pour la course à pied) avec statistiques, carte, graphiques, boussole, contrôle de la musique et synchronisation avec un site Web
  • quickpillow (0,79 €) : optimisation des siestes pour ne pas tomber en sommeil profond
  • SoundCurtain (2,99 €) : générateur de son pour couvrir les bruits ambiants
  • uHearFr (gratuit) : tests auditifs
  • Audiometry (2,39 €) : test auditif
  • Acuity (gratuit) : tests visuels
  • Urgences (gratuit) : appels d’urgence et numéros utiles
  • Soins et Secours (2,39 €) : informations sur les soins médicaux et les premiers secours
  • Tendance santé (gratuit) : localisation d’activités médicales et informations sur les maladies et les médicaments

Utilitaires
  • WiFi Plus (1,59 €) : localisation de point d’accès Wi-Fi
  • Orange spot’Finder (gratuit) : localisation de point d’accès Wi-Fi Orange
  • iNeufWiFi (0,79 €) : connexion aux réseaux NeufWiFi
  • FreeWifi Connect (gratuit) : connexion aux réseaux NeufWiFi FreeWifi
  • ezShare Pro (12,99 € ou gratuit) : accès aux fichiers distants
  • Remote (gratuit) : télécommande pour iTunes
  • iTeleport (19,99 €) : client VNC
  • TouchTerm SSH (2,99 € ou 6,99 €) : client SSH
  • GoodReader (0,79 € ou gratuit) : lecteur de documents
  • Speedtest (gratuit) : test de vitesse de connexion
  • AppBox Pro (0,79 €) : nombreux utilitaires (convertisseur de devises, convertisseur d’unités, inclinomètre, lampe de poche, etc.)
  • Rangefinder (1,59 €) : mesure de distance avec l’appareil photo
  • GraphiX48 (gratuit) : émulateur de la calculatrice HP 48G (permet de jouer au démineur…)
  • AJA DataCalc (gratuit) : donne le débit et la taille d’une vidéo en fonction de sa durée et de son codec
  • iRobin (0,79 €) : lecteur de code QR
  • DomainApp (gratuit) : donne la disponibilité d’un nom de domaine pour plusieurs extensions
  • PageCapture (gratuit) : enregistre une page Web sous forme d’image

Déplacements
  • Voyages-sncf.fr (gratuit) : horaires et réservation de billets de train
  • RATP Premium (0,79 € ou gratuit) : itinéraires en transports en commun à Paris
  • Métro Paris (0,79 €) : itinéraires en métro à Paris (avec une fonction de réalité augmentée)
  • MetrO (gratuit) : itinéraires en transports en commun dans plus de 400 villes dans le monde
  • ViaMichelin Trafic France (gratuit) : information sur le trafic routier en France
  • PanameTraffic (gratuit) : information sur le trafic routier en Île-de-France
  • eklaireur (4,99 €) : avertisseur de radar, incident, bouchon et travaux
  • TomTom Europe (79,99 € ou 49,99 € pour la France) : navigation GPS (avec accès au service HD Traffic pour gérer les embouteillages)
  • Navmii GPS Live France (3,99 €) : navigation GPS (trouve parfois des rues non disponibles avec l’application TomTom)
  • Hotel ! (gratuit) : recherche et réservation d’hôtel
  • Locly (gratuit) : localisation d’informations sur le lieu où l’on est (notamment : photos sur Flickr et articles sur Wikipedia)
  • Dismoioù (gratuit) : localisation des services proches de l’endroit où l’on est
  • PagesJaunes (gratuit) : pages jaunes, pages blanches et annuaire inversé
  • Ski Montagne (0,79 €) : informations sur certaines stations de ski (météo, pistes, webcams, etc.)
  • SkyVoyager (11,99 €) : carte du ciel

Anglais et français
  • Lonely Planet Guide de conversation anglais (2,99 €) : exemple de phrases pour diverses situations (avec prononciation)
  • SlovoEd Deluxe French <-> English Dictionary (19,99 €) : dictionnaire français-anglais très détaillé et proposant la prononciation de nombreux mots
  • Pointer Cards (0,79 €) : mots courants dans les déplacements, représentés graphiquement et prononcés dans 11 langues
  • Antidote (15,99 €) : dix dictionnaires et dix guides pour la langue française (notamment : définitions, synonymes, conjugaison, étymologie)
 

Musique
  • Spotify (gratuit) : écoute de musique, avec ou sans téléchargement
  • Monle (7,99 €) : enregistreur et séquenceur (quatre pistes)
  • FourTrack (7,99 €) : enregistreur (quatre pistes)
  • 8Bitone+ Micro Composer (2,39 €) : synthétiseur et séquenceur avec des sons typiques des années 80
  • NESynth (1,59 €) : synthétiseur et séquenceur avec des sons typiques des années 80
  • Beats (1,59 €) : compteur de battements par minute, métronome et aide au mixage de gammes
  • Pocket Piano Song Universe (2,39 € ou gratuit) : piano avec fonction indiquant les notes à jouer pour apprendre certains morceaux et enregistrement
  • Pianochords (1,59 €) : accords au piano
  • Octavian (2,39 €) : gammes et accords au piano
  • Guitar Lab (0,79 €) : ressources pédagogiques (vidéos, tablatures, textes) sur différents styles à la guitare
  • GuitarToolkit (7,99 € ou 4,99 €) : accordeur, gammes, métronome et accords à la guitare
  • TabToolkit (7,99 €) : lecteur de tablatures
  • PolyTune (7,99 €) : accordeur de guitare permettant de jouer toutes les cordes en même temps
  • iShred (3,99 € ou gratuit) : guitare (accords ou notes) avec application d’effets et enregistrement
  • Drum Meister (1,59 € ou gratuit) : batterie avec enregistrement
  • FingerBeat (3,99 €) : échantillonneur et séquenceur
  • ZOOZbeat (gratuit, sûrement temporairement, il restera de toute façon une version gratuite) : création musicale plutôt visuelle avec différents instruments
  • VoiceBand (2,39 €) : création musicale avec différents instruments simplement en les chantant
  • WhatKey (1,59 €) : détermine la gamme d’un morceau de musique en utilisant le micro 
  • SoundHound (3,99 € ou gratuit) : reconnaît un morceau de musique en utilisant le micro
  • jmKajdan (gratuit) : pour écouter le guitariste Jean-Michel Kajdan et être tenu au courant de son actualité
  • Remix David Bowie – Space Oddity (1,59 €) : pour écouter cette chanson en refaisant le mixage

Image
  • Postino (gratuit) : envoi de cartes postales depuis les USA
  • Popcarte (gratuit) : envoi de cartes postales depuis la France
  • Postman (2,39 €) : envoi de cartes virtuelles
  • C@rtes d’anniversaire (1,59 €) : envoi de cartes virtuelles (anniversaires)
  • ImageTouch (1,59 €) : collage de photos
  • Multi-Photo Email (0,79 €) : envoi de photos par e-mail avec option de réduction
  • PhotoForge (2,39 €) : traitement de photos
  • Photogene (1,59 €) : traitement de photos
  • AutoStich Panorama (2,39 €) : photo panoramique par assemblage
  • Video Panorama (1,59 €) : photo panoramique à partir d’une vidéo
  • ToonPAINT (1,59 €) : traitement de type bande dessinée pour les photos
  • StripeCam (0,79 €) : effets graphiques à partir d’une photo
  • addLib (2,39 €) : effets graphiques et typographiques à partir d’une photo
  • Glowing Art (gratuit, sûrement temporairement, il restera de toute façon une version gratuite) : dessin avec de la lumière
  • TypeDrawing (1,59 €) : dessin avec du texte
  • Brushes (3,99 €) : dessin au pinceau
  • DotEDITOR (2,99 €) : éditeur d’icône
  • Avatar Creator 2 (0,79 €) : création d’avatar (visage stylisé)
  • TravelPad (1,59 €) : carnet de voyage à partir de photos avec carte montrant le parcours et notes
  • Trip Journal (0,79 €) : journal de voyage à écrire au fur et à mesure (photos, notes et points de passages positionnés sur une carte qui montre le chemin)
  • DSLRRemote (15,99 € ou 1,59 €) : télécommande pour appareil photo de type reflex numérique
  • BlueCam PRO for iPhone (0,79 €) : appareil photo avec des fonctions comme un retardateur, un mode de stabilisation, etc.
  • Slow Shutter Cam (1,59 €) : appareil photo spécialisé pour les poses longues
  • IHorizon (gratuit) : appareil photo avec affichage de l’inclinaison
  • DocScanner (4,99 €) : scanner avec recadrage/traitements automatiques, sortie des documents en PDF multipage et reconnaissance de caractères
  • Sketchpad (11,99 €) : dessin vectoriel

Vidéo

Jeux
  • Dark Nebula Episode 1 (0,79 €) : faire avancer une bille dans un environnement futuriste, vue de dessus et contrôle avec l’accéléromètre (excellent !)
  • Rolando (2,39 € ou gratuit) : amener vers la sortie des personnages qui roulent dans un environnement de plates-formes colorées dont certaines manipulables, vue de côté et contrôle à l’accéléromètre et aux doigts (excellent !)
  • Soosiz (1,59 €) : amener un personnage vers la sortie dans un environnement où chaque plate-forme/planète dispose de sa propre gravité, vue de côté et contrôle avec une manette virtuelle (excellent !)
  • Eliss (3,99 € ou gratuit) : organiser l’univers…
  • StoneLoops! of Jurassica (actuellement indisponible) : créer des regroupements par couleur à partir de billes colorées qui avancent sur un chemin
  • Crayon Physics Deluxe (3,99 €) : dessiner les éléments qui manquent pour qu’une bille rejoigne une étoile
  • Tours de singes (0,79 €) : construire une structure permettant à des singes de traverser le niveau en mangeant des bananes
  • PocketBall (0,79 € ou gratuit) : construire une structure permettant à des balles de tomber dans les boîtes correspondant à leur couleur
  • Geared (2,39 € ou gratuit) : agencer des engrenages pour que tous ceux du niveau tournent
  • ColorBlind (1,59 € ou gratuit) : faire passer des rubans par des points de leur couleur
  • LinkLines (0,79 €) : déplacer des billes colorées pour les regrouper par quatre horizontalement, verticalement ou en diagonale
  • Elementz (1,59 €) : inverser horizontalement ou verticalement des billes colorées pour les regrouper par trois horizontalement ou verticalement
  • Traffic Jam 2 (actuellement indisponible) : faire sortir des véhicules bloqués sur un parc de stationnement
  • Jet Car Stunts (1,59 € ou gratuit) : faire en voiture un certain nombre de tours d’un circuit constitué de plates-formes
  • Pinball Fantasies (4,99 €) : flipper
  • Commodore 64 (3,99 €) : émulateur de Commodore 64 permettant par exemple de jouer à Nebulus
Publicités

iPhone 3GS ou Canon EOS 5D Mark II ? Rassemblement de traces ou recherche esthétique ?

Je me baladais dans la forêt autour de chez moi… Et là, stupeur : je n’avais pas pris mon appareil photo ! D’où le dilemme suivant : faire demi-tour pour aller le chercher ou continuer avec mon iPhone 3GS ? Argument pour la première possibilité : la nuit tombait. Argument pour la seconde possibilité : l’iPhone 3GS m’avait déjà surpris en basse lumière (un exemple et puis un autre). Finalement, j’ai poursuivi mon chemin. J’étais à Pierrefonds. J’ai fait le tour du château.

Je mets ici quatre des dix photos que j’ai prises (sans retouches). Bien sûr, je n’ai eu accès à aucun réglage et j’ai dû me contenter d’une focale fixe. Évidemment, la qualité des images n’a rien à voir avec celles que produit mon Canon EOS 5D Mark II (surtout dans ces conditions de faible luminosité où une grande sensibilité et une grande dynamique sont des atouts de taille). Mais, je n’avais pas le poids du reflex et l’iPhone 3GS a pleinement rempli son rôle de bloc-notes photo.

J’étais moins dans la recherche esthétique, plus dans le rassemblement de traces. Donc, c’était différent, intéressant. Toutefois, je garderai l’expérience en mémoire notamment pour ne pas oublier mon appareil photo la prochaine fois !

Img_7019Img_7020Img_7024Img_7027

L’iPhone 3G S : l’aboutissement après deux révolutions

Je n’ai pas acheté le premier iPhone, tout simplement parce qu’au moment de sa sortie, j’avais un téléphone correspondant davantage à mes usages (en l’occurrence un Nokia E61i). Alors, j’ai emprunté ceux de quelques amis pour prendre part à la révolution que l’iPhone représentait en termes d’interface homme/machine…

Quand l’iPhone 3G est arrivé, j’ai commencé par attendre pour pas mal de raisons, notamment : il n’y avait toujours pas de fonction d’enregistrement vidéo sur ce modèle, les téléphones Android s’annonçaient prometteurs et par ailleurs, mon Nokia tenait toujours la route. Mais, le premier téléphone Android n’enregistrait pas de vidéo et le nombre d’applications pour iPhone augmentait de manière fulgurante. Alors, j’ai arrêté d’attendre et je suis passé du Nokia E61i à l’iPhone 3G. Pour résoudre le problème de la vidéo, je me suis tourné vers un appareil complémentaire, un Sony Cyber-shot DSC-T500. Je passe sur les histoires de jailbreak

Finalement, l’enregistrement vidéo est apparu de manière officielle sur l’iPhone avec le modèle 3G S. S pour speed, ce modèle est effectivement bien plus rapide, mais outre la vidéo, il propose beaucoup de nouveautés qui en font pour moi un aboutissement, c’est-à-dire l’iPhone que j’attendais (pour reprendre un slogan lié au modèle précédent) et j’ai donc rapidement demandé ce nouveau téléphone à mon opérateur.

Première révolution : l’interface tactile de l’iPhone

Les écrans tactiles sont déjà assez anciens à l’échelle de l’histoire de l’informatique. Citons d’une part les écrans plutôt larges et souvent fixes : bornes multimédia et guichets électroniques. Mentionnons d’autre part les écrans plus petits et souvent mobiles : ordinateurs de poche, assistants personnels électroniques (PDA), téléphones, etc. D’un côté, nous avons sur une large surface une application (par exemple pour payer du carburant) avec de gros boutons permettant une utilisation au doigt. Et de l’autre, nous avons sur une petite surface un système et de multiples applications avec des éléments graphiques nécessitant généralement l’utilisation d’un stylet.

L’iPhone se place dans la deuxième catégorie : un petit écran mobile avec de nombreuses applications. Mais Apple ne fournit pas de stylet. Et Apple a donc dû repenser entièrement les interactions homme/machine. L’interface graphique de l’iPhone s’utilise entièrement avec l’imprécision du doigt. Je trouve ce travail exceptionnel. On ne le remarque pas forcément face à l’attrait des interactions multipoint.

Deuxième révolution : l’App Store à l’heure de l’iPhone 3G

Au départ, l’iPhone était vendu avec quelques applications et Apple encourageait les développeurs à réaliser des applications Web adaptées pour ce téléphone. Mais la demande d’un kit de développement (SDK) pour programmer des applications natives était forte. Un jour, ce SDK a enfin été disponible. Avec en plus un modèle de distribution qui a bouleversé à nouveau le monde de la téléphonie :l’App Store, un magasin d’applications (gratuites et payantes) intégré au logiciel iTunes (sur Mac et PC, ce qui garantit un nombre important de clients potentiels).

Le déluge d’applications n’a pas tardé. Il y en a eu pour tous les goûts. Un exemple de type d’application très populaire : les clients pour le service de microblogging Twitter. Donc, même si le nouvel iPhone de cette époque-là (l’iPhone 3G) ne comblait pas tous les retards (il était 3G et avait une puce GPS, mais il manquait par exemple l’enregistrement vidéo et les MMS), il devenait très largement extensible et, comme le disait Apple, on trouvait (presque) une application pour chaque besoin. C’est aussi le moment où l’iPhone est devenu une nouvelle console de jeu portable avec des jeux originaux d’une qualité rare comme Rolando ou des jeux en 3D assez étonnants au niveau de leur réalisation comme Ferrari GT Evolution.

L’aboutissement avec l’iPhone 3G S

Il y a quelques semaines, l’iPhone 3G S est sorti… Ce modèle représente à mon avis un véritable aboutissement : une interface tactile exemplaire, un modèle efficace de distribution des applications et une richesse technologique et fonctionnelle affirmée. Ainsi, l’iPhone 3G S est l’instrument de travail et de loisir que j’attendais depuis… Aller, disons une bonne vingtaine d’années ! C’est aussi une nouvelle illustration convaincante de convergence numérique, même si le côté logiciel de cette question mériterait encore d’importantes explorations.

L’iPhone 3G S, c’est en apparence un iPhone 3G. Mais les améliorations sont nombreuses. Il y a en particulier : une autonomie en progrès, une vitesse grandement accrue (grâce à un microprocesseur plus rapide et deux fois plus de mémoire), l’enregistrement vidéo (enfin !), une boussole intégrée, un écran peu sensible aux traces de doigts, un meilleur haut-parleur (moins de saturation), un contrôle du volume sur le micro des écouteurs, un contrôle vocal de certaines fonctionnalités. Il y a aussi les nouveautés de la version 3 du système : le copier/coller (enfin !), les MMS, la fonction modem, la recherche dans les données du téléphone, etc. Et même : un système de notification permettant de contourner en partie l’impossibilité de faire tourner une application tierce en tâche de fond (en partie puisque cela ne permet par exemple pas d’écouter la radio en utilisant une autre application).

Évidemment, il manque toujours certaines fonctions que l’on trouve ailleurs comme la visioconférence, mais je ne l’utilisais pas avec mon Nokia E61i et j’aurais d’autres requêtes : permettre à une application de tourner en tâche de fond (ça me plairait en particulier pour écouter la radio), avoir une fonction de recherche dans le texte, revenir à un rendu des couleurs plus neutre et retrouver le niveau de réception de l’iPhone 3G. Alors voilà, à part quelques détails, j’ai dans la poche un outil qui me convient particulièrement bien. Par contre, je n’ai toujours d’opérateur dont je serais vraiment satisfait

Un nouveau coup de maître d’Apple

Terminons, là encore en trois temps, par ce qui fait de l’iPhone un nouveau coup de maître d’Apple (après l’Apple II, le Mac, l’iPod, etc.) :
  1. Un modèle d’interface tactile qui a redynamisé le marché de la téléphonie (nombreux sont les constructeurs qui ont proposé des interfaces tactiles sans stylet suite à la sortie de l’iPhone, même RIM avec le BlackBerry Storm).
  2. Un modèle de distribution efficace des applications (tellement efficace que l’on voit mal aujourd’hui comment les concurrents pourraient rapidement revenir à la hauteur d’Apple, notamment en nombre d’applications disponibles).
  3. Un téléphone maintenant abouti (on peut considérer que les téléphones aux fiches techniques bien plus fournies s’adressent plutôt à des niches, par exemple à ceux qui veulent tourner des vidéos en haute définition).

En illustration deux vidéos prises avec mon iPhone 3G S.

iPhone + InstallerApp + trop d’applications + sélection = :-)

Je m’étais dit que je ne ferais pas subir de jailbreak à mon iPhone, en particulier pour ne pas perdre de temps avec les soucis associés. Mais certaines applications nécessitant un jailbreak (enregistrement vidéo, copier/coller, etc.) me manquaient vraiment. Alors quand j’ai vu InstallerApp (outil pour Mac OS X) proposer un moyen rapide d’installer ce type d’applications, je l’ai tout de suite acheté.

J’ai pu tester beaucoup d’applications, trop en fait… Les extensions que j’ai ajoutées au système prenaient la place normalement allouée au fonctionnement des applications. Résultats : beaucoup de plantages au lancement d’applications pourtant stables. L’iPhone ne dispose que de 128 Mo de mémoire vive. C’est suffisant pour le fonctionnement prévu par Apple, mais si l’on souhaite aller plus loin, il faut prendre cette contrainte au sérieux : principalement, ne pas abuser des programmes résidents.

Depuis, j’ai fait une sélection : ne garder que les fonctions dont j’ai le plus besoin pour retrouver un niveau de stabilité acceptable. Et maintenant, tout va bien. J’ai tout de même dû installer un outil de nettoyage de la mémoire et je limite beaucoup mon utilisation du passage des applications en tâche de fond.

Voici trois listes pour compléter ma sélection initiale

Les applications nécessitant normalement un jailbreak, que j’ai testées et que j’aurais aimées toutes garder (en gras, celles que j’ai finalement gardées) :
  • Backgrounder : passage des applications en tâche de fond ;
  • Categories : lancement d’applications avec classement par catégories ;
  • Cycorder : enregistrement vidéo ;
  • Extended Preferences et Supreme Preferences : accès à plus de préférences ;
  • Five-Column SpringBoard : cinq colonnes pour les icônes des applications ;
  • Five Icon Dock : cinq emplacements pour les applications dans le Dock ;
  • Flashlight : éclairage avec le niveau maximum de luminosité ;
  • hClipboard : copier/coller ;
  • iMobileCinema : lecture des vidéos Flash depuis Safari ;
  • MobileTerminal : ligne de commande ;
  • PdaNet : modem ;
  • QuickGold : lancement d’applications et recherche dans certaines données ;
  • SBSettings (+ extensions) : accès rapide permanent à certains réglages (+ Processes pour fermer des applications, Volume Slider Widget pour régler le son, iMobileCinema SBControl pour contrôler cette extension, etc.) ;
  • System Font (via Kate) : police de caractères plus étroite ;
  • WinterBoard (+ extensions) : personnalisation de l’interface principale (+ StatusNotifier et Notifier Widget pour avoir des indicateurs comme le nombre de nouveaux e-mails dans la barre de statut et l’écran de verrouillage).
Les applications nécessitant normalement un jailbreak et que j’ai finalement gardées : Backgrounder, Cycorder, Five-Column SpringBoard, Five Icon Dock, Flashlight, hClipboard, MobileTerminal, System Font (via Kate) et WinterBoard (+ extensions).

Une sélection d’applications qui sont disponibles sur l’AppStore et que j’utilise très souvent (en gras, celles que j’utilise le plus) :
  • Antidote : dictionnaires et guides pour la langue française ;
  • BeejiveIM : messagerie instantanée multicompte avec push e-mail quand l’application n’est pas lancée ;
  • Byline : lecteur de fils RSS avec mise en cache des images et des pages Web associées ;
  • Google Mobile App : accès aux applications Web de Google ;
  • gNotes : édition des notes de Google Notebook en mode connecté ou non ;
  • iCine et Premiere : programmes de cinéma ;
  • LiveRadio : pour écouter les radios mondiales ;
  • Locly : pour trouver à proximité des restaurants, des taxis, des hôtels, etc. ;
  • PageJaunes : accès au service du même nom avec la géolocalisation en plus ;
  • Deezer, eBay, Facebook, Last.fm, LeMonde.fr, MySpace : versions Web de ces sites Web ;
  • MemoryInfo w Free Memory : nettoyage de la mémoire ;
  • MobileFiles : lecteur de fichiers stockés sur l’iDisk de MobileMe ou sur l’iPhone ;
  • PanameTraffic : visualisation de l’état de la circulation à Paris et ses environs ;
  • Remote : contrôle d’iTunes à distance ;
  • Skype : version iPhone de ce célèbre outil de téléphonie ;
  • SlovoEd Deluxe Français-Anglais : dictionnaire français-anglais ;
  • Touchpad Elite : pour remplacer la souris et le clavier d’un ordinateur ;
  • Twitterrific : client Twitter ;
  • Vocalia : pour accéder à un contact en énonçant son nom ;
  • musique, création graphique, jeux : j’en parlerai sûrement plus tard…

    Sélection d’applications pour iPhone après une dizaine de jours d’utilisation

    J'ai donc un iPhone entre les mains depuis une dizaine de jours. Choisir un iPhone, c'était notamment pour accéder à ses applications. Après quelques visites de l'App Store et pas mal de tests, j'ai pu constater qu'elles étaient nombreuses, souvent de qualité et parfois très utiles. Alors, voici ma sélection actuelle (les listes ci-dessous avec mes pages d'icônes sous le texte). Elle évoluera évidemment au fil des sorties de nouvelles applications. Par ailleurs, je trouverais sûrement des applications plus anciennes que je n'ai pas encore découvertes. Et je ne garderai peut-être pas toutes celles que j'ai en ce moment. J'ai par exemple cinq applications pour envoyer des cartes virtuelles, je pourrais donc n'en garder qu'une. Bien sûr, je suis preneur de suggestions 😉

    Pour compléter les fonctions de base l'iPhone :
    • Evernote (gratuit) : pour prendre des notes textuelles, sonores ou sous forme d'images avec une synchronisation en continu pour tout retrouver sur le Web et sous Mac OS X ou Windows
    • NetNewsWire (gratuit) : lecteur RSS qui affiche aussi les pages Web et qui est synchronisé en continu avec NewsGator.com et NetNewsWire sous Mac OS X
    • EasyWriter (gratuit) : pour rédiger des e-mails (nouveaux et réponses) avec un large clavier quand l'iPhone est à l'horizontale
    • Vocalia (5,99 €) : pour accéder à un contact en énonçant son nom, efficace et très utile en voiture par exemple

    Services en ligne :
    • Fring (gratuit) : messagerie instantanée gérant de nombreux services (Google Talk, AIM, MSN, etc.) et permettant même la voix sur IP (SIP et Skype)
    • ShoZu (gratuit) : se branche sur de nombreux services sur le Web (Flick, Picasa, Facebook, Twitter, etc.) et permet en particulier d'y envoyer des photos
    • eBay Mobile (gratuit) : version iPhone du célèbre site…
    • Twitterrific (gratuit) : client pour Twitter
    • Facebook (gratuit) : version iPhone du célèbre réseau social…
    • MySpace Mobile (gratuit) : version iPhone du célèbre réseau social…
    • LinkedIn (gratuit) : version iPhone du célèbre réseau social…
    • Last.fm (gratuit) : client pour Last.fm
    • Deezer (gratuit) : pour écouter les radios de Deezer
    • Liveradio (gratuit) : pour écouter les radios mondiales (dont les Françaises : Ouï FM, Nova, TSF Jazz, France Info, etc.) et une sélection de podcast, notamment RendezVousCreation 😉
    • mazonevideo (gratuit) : sélection de vidéos que je pense rapidement désinstaller…
    • Le Monde.fr (gratuit) : pour lire Le Monde, voir des diaporamas, visionner un zapping TV et écouter un zapping radio
    • NYTimes (gratuit) : pour lire le New York Times et voir des diaporamas
    • Google Mobile App (gratuit) : pour faire des recherches (notamment avec la voix) et pour accéder aux services de Google
    • Bookmarks (gratuit) : pour accéder à ses signets Delicious

    Applications plutôt liées aux déplacements :
    • Google Earth (gratuit) : la version iPhone du célèbre logiciel…
    • Locly (gratuit) : pour trouver à proximité des restaurants, des taxis, des hotels, etc., mais aussi des événements, des images sur Flickr ou des articles dans Wikipedia
    • AroundMe (gratuit) : pour trouver à proximité des restaurants, des taxis, des hôtels, etc.
    • Graffitio (gratuit) : pour écrire sur un mur virtuel lié au lieu où l'on est
    • PanameTraffic (gratuit) : pour visualiser l'état de la circulation à Paris et ses environs
    • i-MetrO (Web app, gratuit) : calcul d'itinéraire en transport en commun
    • Météo de la Région Nord (site Web, gratuit) : météo gratuite et détaillée à cinq jours
    • WorldView (gratuit) : pour visualiser les images de webcams du monde entier
    • SlovoEd Deluxe Français-Anglais (19,99 €) : dictionnaire français-anglais très détaillé (différents sens et exemples) et proposant la prononciation de nombreux mots
    • Guide de conversation Anglais (7,99 €) : traductions de phrases de la vie courante avec prononciation
    • iTranslate (gratuit) : client pour la traduction en ligne de Google
    • Dictionaire: The Simple Dictionary (gratuit) : dictionnaire en anglais
    • Devise (gratuit) : pour convertir des devises
    • Units (gratuit) : pour convertir des unités
    • Compass (gratuit) : compas utilisant la position du soleil

    Applications plutôt liées à la musique :
    • FourTrack (7,99 €) : pour enregistrer et mixer de la musique sur quatre pistes
    • iTalk Recorder (gratuit) : pour enregistrer des notes sonores
    • Shazam (gratuit) : reconnaît une musique
    • midomi (gratuit) : reconnaît une musique, qu'elle soit jouée directement ou simplement fredonnée
    • ZooZBeat Lite (gratuit) : pour construire une boucle sonore à partir de quelques instruments
    • Metronome (gratuit) : version iPhone du célèbre accessoire…
    • Tuner 440 (gratuit) : un accordeur
    • Chords (gratuit) : pour visualiser un nombre important d'accords sur un manche de guitare
    • Beatbox Free (gratuit) : boîte à rythmes
    • DigiDrummer Lite (gratuit) : batterie virtuelle
    • MiniPiano (gratuit) : piano virtuel de 14 notes
    • FreePiano (gratuit) : piano virtuel de 24 notes 
    • White Noise Lite (gratuit) : sons pour en masquer d'autres
    • iDream Lite (gratuit) : sons pour se détendre
    • Binaural Beat (gratuit) : sons liés à diverses activités

    Applications plutôt liées aux images :
    • SodaSnap (gratuit) : pour envoyer des cartes virtuelles
    • Greetings (gratuit) : pour envoyer des cartes virtuelles
    • Memento (2,39 €) : pour envoyer des cartes virtuelles
    • Photocards (1,59 €) : pour envoyer des cartes virtuelles
    • birthday c@ards (1,59 €) : pour envoyer des cartes virtuelles
    • Photo Collage (gratuit) : ah, je ne l'ai pas encore testée…
    • Scribble (gratuit) : pour dessiner
    • FlipBook Lite (gratuit) : pour faire un petit dessin animé
    • PanoLab (gratuit) : pour réaliser des panoramiques à partir de plusieurs photos

    Jeux :

    Utilitaires :
    • Remote (gratuit) : pour contrôler à distance iTunes ou une Apple TV
    • Touchpad Elite (3,99 €) : pour remplacer la souris et le clavier d'un ordinateur
    • Orange spot'finder (gratuit) : pour trouver des bornes Wi-Fi d'Organge
    • Speedtest (gratuit) : pour tester la vitesse d'accès à Internet
    • Mocha VNC Lite (gratuit) : pour contrôler un ordinateur à distance
    • TouchTerm (gratuit) : pour se connecter à un serveur en SSH
    • Discover (gratuit) : pour déposer de fichiers sur l'iPhone et les visualiser
    • Box.net (gratuit) : pour accéder à ses fichiers sur le service en ligne Box.net
    • MobileFiles (gratuit) : pour accéder à ses fichiers sur le service en ligne MobileMe
    • Alarm Clock Flash Light (gratuit) : horloge avec réveil
    • HiCalc Lite (gratuit) : calculatrice
    • A Free Level (gratuit) : niveau
    • Flashlight (gratuit) : écran blanc pour utiliser l'iPhone comme lampe de poche d'appoint

    Voilà, je pourrais bien ajouter Antidote Mobile – Dictionnaires & Guides par exemple…

    1234567

    Finalement, je choisis l’iPhone 3G plutôt que d’attendre

    En août, j’avais fait un point sur mon parcours en téléphonie mobile en attendant la disponibilité de l’iPhone 3G. J’avais laissé passer le premier modèle parce qu’il ne proposait pas de fonction d’enregistrement vidéo en standard. Quand l’iPhone 3G est arrivé avec son interface toujours plus séduisante, mais aussi une solution prometteuse de synchronisation en continu (via MobileMe ou un serveur Exchange) et une plate-forme de téléchargement d’application (App Store), j’ai été très intéressé. Mais, je ne l’ai pas acheté car : il n’y avait aucun outil d’enregistrement vidéo sur l’App Store, MobileMe ne fonctionnait pas correctement, la 3G posait des problèmes d’accrochage et Orange la bridait.

    Depuis, les choses ont bougé : MobileMe s’est refait une santé, la 3G est plus stable et Orange l’a débridée. Par contre, on ne peut toujours pas accéder à l’enregistrement vidéo en passant par l’App Store. Par ailleurs, j’ai toujours des besoins qui ne sont pas couverts de manière satisfaisante par mon Nokia E61i (avec lequel j’ai toujours quelques soucis), principalement (en plus de la synchronisation en continu et de l’accès à une plate-forme de téléchargement d’applications) : intégrer davantage les services de Google, proposer des services basés sur une puce GPS et remplacer mon iPod. Alors, j’ai décidé de ne pas attendre et j’ai finalement choisi l’iPhone 3G. 

    Je l’utilise depuis quelques jours. Cela a été l’occasion de revoir tout mon environnement de travail, avec un objectif précis : ne plus devoir gérer de multiples synchronisations. Je pars d’un environnement très Web et très Google : Gmail, Google Calendar, Google Docs, Google Reader, etc. C’est souvent très pratique, mais un certain nombre de limites se manifestent de façon claire dans le cas d’une utilisation intensive : navigateur surchargé, synchronisations parfois trop lourdes (iSync + Spanning Sync + Nokia Multimedia Transfer + FoneLink), travail hors ligne pas toujours possible et sauvegardes parfois compliquées.

    Alors, je suis arrivé à un cahier des charges assez ambitieux au premier abord :
    • conservation de mes données sur Gmail et Google Calendar ;
    • synchronisation en continu des contacts, calendriers, notes, fils RSS et signets ;
    • accès complet via le Web ;
    • accès complet via des applications pour Mac OS X (notamment hors ligne) ;
    • accès complet via des applications pour l’iPhone (notamment hors ligne).

    La bonne nouvelle, c’est qu’après quelques tests, je suis rapidement arrivé à une solution qui me convient :
    • pour les e-mails : Gmail sur le Web, Mail sous Mac OS X et sur l’iPhone (en envoyant bien avec mon adresse @utc.fr et non @gmail.com, en gérant correctement l’archivage et la suppression, mais avec une gestion moins pratique des conversations que sur Gmail.com) ;
    • pour les contacts : Gmail sur le Web, Carnet d’adresses sous Mac OS X (synchronisation en continu par cette application) et Contacts sur l’iPhone (synchronisation en continu grâce à Nuevasync) ;
    • pour les calendriers : Google Calendar sur le Web, iCal sous Mac OS X (synchronisation en continu après la configuration de cette application pour chaque calendrier) et Calendrier sur l’iPhone (synchronisation en continu grâce à Nuevasync, mais pas de distinction entre les calendriers) ;
    • pour les notes : Evernote sur le Web, sous Mac OS X et sur l’iPhone (synchronisation en continu par cette application) ;
    • pour les fils RSS : Newsgator sur le Web, NetNewsWire sous Mac OS X et sur l’iPhone (synchronisation en continu par cette application) ;
    • il y a aussi MobileMe qui synchronise en continu mes signets.

    Suite à mes tests et après avoir refait le tour de mes usages actuels d’un téléphone, je peux lister les points négatifs suivants :
    • l’autonomie de la batterie de l’iPhone 3G est tout à fait insufissante (j’ai commandé une batterie externe) ;
    • on ne peut toujours pas utiliser l’iPhone 3G comme modem ;
    • il n’existe toujours pas d’outil d’enregistrement vidéo sur l’App Store ;
    • l’iPhone ne sait toujours pas envoyer de MMS ;
    • je n’ai pas trouvé sur l’App Store d’application gratuite pour les itinéraires dans le métro parisien (en attendant, je vais utiliser la version Web mobile de MetrO que j’utilisais sur mon Nokia E61i : i-MetrO).

    Je sais en outre qu’un Nokia peut tomber mille fois par terre… Par contre, un iPhone… En tout cas, voici une liste de points positifs (toujours par rapport à mon utilisation du Nokia E61i) :
    • prise en main agréable et aspect visuel élégant ;
    • interface splendide, rapide, simple et efficace ;
    • synchronisation en continu (j’apprécie beaucoup ce confort d’utilisation qui fait gagner du temps et évite les mauvaises surprises de désynchronisation des données) ;
    • plate-forme de téléchargement d’application (avec gestion des mises à jour) ;
    • nombreuses applications disponibles ;
    • iPod complet (mon sac se voit donc soulagé d’un petit boîtier blanc) ;
    • GPS.

    Aujourd’hui, je positionne déjà le bilan nettement du côté positif. Et j’espère naturellement que les points négatifs vont s’effacer avec le temps. Avoir attendu quelques mois m’a permis d’éviter les problèmes du lancement et de constater que le premier téléphone utilisant le système de Google (Android) ne proposait pas non plus d’enregistrement vidéo en standard. Je vois bien que le contrôle d’Apple correspond à une politique fortement liée aux relations avec les opérateurs et à la qualité globale de l’offre. Mais, je suis clairement intéressé par l’approche plus ouverte de Google. Donc, je n’exclus pas d’étudier de près un prochain téléphone sous Android s’il permet d’enregistrer de la vidéo. L’intégration des services Google y serait plus fine, mais d’autres questions prendraient le relais comme la synchronisation avec iTunes. En attendant, je ferai des vidéos avec mon appareil photo, en espérant que cette fonction ne tarde pas trop sur l’iPhone, tout comme Flash…

    Voici l’une de mes premières photos prises (par erreur…) avec l’iPhone :

    018iphone

    Mes usages actuels d’un téléphone

    Dans l'une de mes notes précédentes, j'ai expliqué pourquoi je n'avais pas encore acheté d'iPhone 3G, au départ à cause du manque d'une fonction d'enregistrement vidéo en standard. Mon intérêt certain pour l'iPhone 3G était principalement dû à quatre facteurs :
    1. J'aimerais remplacer mon téléphone actuel, un Nokia E61i, au profit d'un modèle s'intégrant plus facilement dans mon environnement de travail (très orienté Google), proposant les dernières technologies (notamment un GPS) et venant remplacer mon iPod.
    2. J'utilise de nombreux produits Apple et j'en suis globalement très satisfait (en particulier Mac OS X et les logiciels pour le grand public comme pour les professionnels).
    3. J'utilise iTunes qui synchronise ma musique et mes podcasts avec mon iPod.
    4. La synchronisation proposée via le service MobileMe m'intéressait.
    5. Je n'avais pas acheté le premier iPhone (à cause de la même raison de départ).

    Mais voilà, je n'ai toujours pas d'iPhone dans la poche. Alors, puisque j'utilise beaucoup les services de Google, j'attends la sortie des premiers téléphones équipés de son système, Android. Et en attendant, c'est l'occasion de faire le tour de mes usages d'un téléphone. Ces usages sont assez nombreux depuis que la convergence numérique a réuni dans ce type d'appareil la plupart des fonctions des autres objets électroniques que l'on peut transporter avec soi. À ce niveau, mon téléphone précédent, un Sony Ericsson P990i (voir illustration ci-dessous), allait un peu plus loin que le Nokia E61i (par exemple : son écran tactile me permettait de faire des schémas au stylet). Je vais donc lister mes usages en me basant sur les utilisations de ces deux téléphones. Pour terminer cette note, je ferai un petit point sur mes deux derniers téléphones et sur ce que j'attends du prochain.

    Voici mes usages principaux (je mets entre parenthèses des indications sur ce que j'utilise en ce moment) :
    • lire et écrire des e-mails (Gmail for mobile) ;
    • consulter mon agenda (données synchronisées avec Google Calendar via Spanning Sync et iSync, car iCal seul ne prend pas en compte les événements que j'avais importés, justement depuis iCal…) ;
    • consulter mon carnet d'adresses (données synchronisées avec les contacts de Gmail via le carnet d'adresses de Mac OS X et iSync) ;
    • recevoir et passer des appels téléphoniques ;
    • prendre des notes écrites (les notes du téléphone, synchronisées avec les notes d'Apple Mail via FoneLink) ;
    • Web (Opera Mini, si possible en 3G ou Wi-Fi) : fils RSS (Google Reader) ;
    • prendre des photos et les visionner ;
    • tourner des vidéos et les visionner ;
    • visionner des fichiers au format DivX (DivX Player) ou en MP4 (Real Player livré en standard) ;
    • consulter l'heure et la date ;
    • éclairer dans le noir (Gmail for mobile et son interface blanche…).

    Mes autres usages fréquents :
    • lire et écrire des SMS ;
    • Web : recherches (Google) ;
    • échanger des données en Bluetooth ;
    • sauvegarder le contenu du téléphone (FoneLink) ;
    • me réveiller le matin.

    Mes usages occasionnels :
    • messagerie instantanée (Fring) ;
    • envoyer des notes sur un blog ou un microblog (principalement Fring sur Twitter) ;
    • Web : réseaux sociaux (surtout MySpace et Facebook), consulter des documents de bureautique (Google Docs) ;
    • faire des calculs ;
    • prendre des notes sonores ;
    • visionner des vidéos sur YouTube (emTube) ;
    • consulter des fichiers au format PDF ;
    • dessiner un schéma (sur le Sony Ericsson P990i) ;
    • jouer (S-Tris 2 par exemple).

    Mes usages en déplacement :
    • Web : consulter des horaires de transport en commun (Voyages-sncf.mobi), consulter l'état de la circulation sur les routes (Infotrafic.com), consulter la météo (Meteo.fr) ;
    • calculer des itinéraires en transport en commun (MetrO) ;
    • me connecter à Internet depuis mon ordinateur portable (Launch2net sous Mac OS X) ;
    • être assisté pour la navigation sur les routes (Google Maps, par exemple en cas de panne de mon GPS) ;
    • faire des conversions de devises (WorldMate) ;
    • traduire des mots (dictionnaire Collins).

    Mes usages rares :
    • lire et écrire des MMS ;
    • lire et écrire des documents de bureautique (Quickoffice) ;
    • écouter de la musique et des podcasts, visionner mes photos (données synchronisées avec iTunes et iPhoto via Nokia Multimedia Transfer, rare car je garde un iPod qui n'est pas limité à 2 Go comme mon téléphone équipé de sa carte mémoire) ;
    • écouter la radio (sur le Sony Ericsson P990i) ;
    • contrôler un serveur à distance (PuTTY).

    Mes impressions sur le Sony Ericsson P990i :
    • équipement complet ;
    • large étendue fonctionnelle ;
    • interface trop touffue et trop lente ;
    • pas plus d'impressions car je n'ai pas gardé ce téléphone très longtemps (je l'ai renvoyé suite à un blocage complet du système).

    Mes impressions sur le Nokia E61i :
    • équipement complet, j'aurais tout de même apprécié que l'écran soit tactile ;
    • solidité certaine ;
    • large étendue fonctionnelle ;
    • interface simple et rapide ;
    • page d'accueil personnalisable très efficace (applications courantes, événements, messages et réseaux) ;
    • touches d'accès rapide à certaines applications très pratiques ;
    • je dois utiliser trop d'outils pour synchroniser mes données (le carnet d'adresses de Mac OS X, Spanning Sync, iSync, FoneLink et Nokia Multimedia Transfer) ;
    • 2 Go sur une carte MicroSD, c'est assez pour les photos et les vidéos que je prends, mais insuffisant pour le contenu que j'ai dans iTunes ;
    • d'autres soucis sur le thème de la mémoire : le contenu du téléphone (application et données, hors carte mémoire) est effacé à chaque mise à jour, la mémoire pour lancer des applications est insuffisante ;
    • soucis d'utilisation : il faut sélectionner la connexion que l'on souhaite utiliser beaucoup trop souvent, il faut trop souvent fermer manuellement les connexions qui ne sont pas accessibles, l'outil Notes ne propose pas de recherche dans le texte, l'affichage des e-mails qui sont en texte riche est problématique dans l'application livrée en standard, je ne peux plus envoyer de données en Bluetooth depuis un moment (alors que les synchronisations en Bluetooth fonctionnent toujours), le téléphone plante parfois ;
    • soucis en particulier avec Gmail for mobile : le lancement de l'application devient trop long au fil du temps (réinstaller l'application corrige ce problème), tous les caractères ne sont pas accessibles (alors qu'ils le sont dans l'outil Notes, il faut faire des copier/coller).

    Ce que j'attends de mon prochain téléphone :
    • qui me permette tous les usages listés précédemment, y compris la vidéo, l'utilisation directe de Gmail et la sauvegarde du contenu ;
    • qu'il me permette une synchronisation simple avec les services de Google (en particulier les contacts de Gmail et Google Calendar) ;
    • qu'il dispose d'un clavier Azerty physique ou virtuel ;
    • qu'il remplace mon iPod (synchronisation de ma musique, de mes podcasts, mais aussi de mes vidéos) ;
    • qu'il dispose d'une prise minijack standard ;
    • qu'il intègre un GPS ;
    • qu'il soit associé à une plate-forme de téléchargement d'applications et de jeux ;
    • qu'il ne tourne pas sous Windows Mobile ;
    • qu'il ne soit pas lié à un forfait trop limité par rapport à mes usages.

    J'attends donc les premiers téléphones tournant sous le système de Google pour les étudier de plus près. Étant donné les usages que je viens de lister, cela mérite que je me penche sérieusement sur le sujet 😉

    Voici une photo de mon téléphone précédent, le Sony Ericsson P990i :

    014p990i