Finalement, je choisis l’iPhone 3G plutôt que d’attendre

En août, j’avais fait un point sur mon parcours en téléphonie mobile en attendant la disponibilité de l’iPhone 3G. J’avais laissé passer le premier modèle parce qu’il ne proposait pas de fonction d’enregistrement vidéo en standard. Quand l’iPhone 3G est arrivé avec son interface toujours plus séduisante, mais aussi une solution prometteuse de synchronisation en continu (via MobileMe ou un serveur Exchange) et une plate-forme de téléchargement d’application (App Store), j’ai été très intéressé. Mais, je ne l’ai pas acheté car : il n’y avait aucun outil d’enregistrement vidéo sur l’App Store, MobileMe ne fonctionnait pas correctement, la 3G posait des problèmes d’accrochage et Orange la bridait.

Depuis, les choses ont bougé : MobileMe s’est refait une santé, la 3G est plus stable et Orange l’a débridée. Par contre, on ne peut toujours pas accéder à l’enregistrement vidéo en passant par l’App Store. Par ailleurs, j’ai toujours des besoins qui ne sont pas couverts de manière satisfaisante par mon Nokia E61i (avec lequel j’ai toujours quelques soucis), principalement (en plus de la synchronisation en continu et de l’accès à une plate-forme de téléchargement d’applications) : intégrer davantage les services de Google, proposer des services basés sur une puce GPS et remplacer mon iPod. Alors, j’ai décidé de ne pas attendre et j’ai finalement choisi l’iPhone 3G. 

Je l’utilise depuis quelques jours. Cela a été l’occasion de revoir tout mon environnement de travail, avec un objectif précis : ne plus devoir gérer de multiples synchronisations. Je pars d’un environnement très Web et très Google : Gmail, Google Calendar, Google Docs, Google Reader, etc. C’est souvent très pratique, mais un certain nombre de limites se manifestent de façon claire dans le cas d’une utilisation intensive : navigateur surchargé, synchronisations parfois trop lourdes (iSync + Spanning Sync + Nokia Multimedia Transfer + FoneLink), travail hors ligne pas toujours possible et sauvegardes parfois compliquées.

Alors, je suis arrivé à un cahier des charges assez ambitieux au premier abord :
  • conservation de mes données sur Gmail et Google Calendar ;
  • synchronisation en continu des contacts, calendriers, notes, fils RSS et signets ;
  • accès complet via le Web ;
  • accès complet via des applications pour Mac OS X (notamment hors ligne) ;
  • accès complet via des applications pour l’iPhone (notamment hors ligne).

La bonne nouvelle, c’est qu’après quelques tests, je suis rapidement arrivé à une solution qui me convient :
  • pour les e-mails : Gmail sur le Web, Mail sous Mac OS X et sur l’iPhone (en envoyant bien avec mon adresse @utc.fr et non @gmail.com, en gérant correctement l’archivage et la suppression, mais avec une gestion moins pratique des conversations que sur Gmail.com) ;
  • pour les contacts : Gmail sur le Web, Carnet d’adresses sous Mac OS X (synchronisation en continu par cette application) et Contacts sur l’iPhone (synchronisation en continu grâce à Nuevasync) ;
  • pour les calendriers : Google Calendar sur le Web, iCal sous Mac OS X (synchronisation en continu après la configuration de cette application pour chaque calendrier) et Calendrier sur l’iPhone (synchronisation en continu grâce à Nuevasync, mais pas de distinction entre les calendriers) ;
  • pour les notes : Evernote sur le Web, sous Mac OS X et sur l’iPhone (synchronisation en continu par cette application) ;
  • pour les fils RSS : Newsgator sur le Web, NetNewsWire sous Mac OS X et sur l’iPhone (synchronisation en continu par cette application) ;
  • il y a aussi MobileMe qui synchronise en continu mes signets.

Suite à mes tests et après avoir refait le tour de mes usages actuels d’un téléphone, je peux lister les points négatifs suivants :
  • l’autonomie de la batterie de l’iPhone 3G est tout à fait insufissante (j’ai commandé une batterie externe) ;
  • on ne peut toujours pas utiliser l’iPhone 3G comme modem ;
  • il n’existe toujours pas d’outil d’enregistrement vidéo sur l’App Store ;
  • l’iPhone ne sait toujours pas envoyer de MMS ;
  • je n’ai pas trouvé sur l’App Store d’application gratuite pour les itinéraires dans le métro parisien (en attendant, je vais utiliser la version Web mobile de MetrO que j’utilisais sur mon Nokia E61i : i-MetrO).

Je sais en outre qu’un Nokia peut tomber mille fois par terre… Par contre, un iPhone… En tout cas, voici une liste de points positifs (toujours par rapport à mon utilisation du Nokia E61i) :
  • prise en main agréable et aspect visuel élégant ;
  • interface splendide, rapide, simple et efficace ;
  • synchronisation en continu (j’apprécie beaucoup ce confort d’utilisation qui fait gagner du temps et évite les mauvaises surprises de désynchronisation des données) ;
  • plate-forme de téléchargement d’application (avec gestion des mises à jour) ;
  • nombreuses applications disponibles ;
  • iPod complet (mon sac se voit donc soulagé d’un petit boîtier blanc) ;
  • GPS.

Aujourd’hui, je positionne déjà le bilan nettement du côté positif. Et j’espère naturellement que les points négatifs vont s’effacer avec le temps. Avoir attendu quelques mois m’a permis d’éviter les problèmes du lancement et de constater que le premier téléphone utilisant le système de Google (Android) ne proposait pas non plus d’enregistrement vidéo en standard. Je vois bien que le contrôle d’Apple correspond à une politique fortement liée aux relations avec les opérateurs et à la qualité globale de l’offre. Mais, je suis clairement intéressé par l’approche plus ouverte de Google. Donc, je n’exclus pas d’étudier de près un prochain téléphone sous Android s’il permet d’enregistrer de la vidéo. L’intégration des services Google y serait plus fine, mais d’autres questions prendraient le relais comme la synchronisation avec iTunes. En attendant, je ferai des vidéos avec mon appareil photo, en espérant que cette fonction ne tarde pas trop sur l’iPhone, tout comme Flash…

Voici l’une de mes premières photos prises (par erreur…) avec l’iPhone :

018iphone

Publicités

8 réflexions sur “Finalement, je choisis l’iPhone 3G plutôt que d’attendre

  1. Pour le métro parisien, j’ai trouvé ça http://blog.aapglobal.com/2007/08/29/subway-system-maps-for-your-iphone-tokyo-sf-santiago-more/ Pour la synchro des contacts entre Google et "Carnet d’adresses" de Mac OS X, j’avais oublié. Maintenant qu’il y a un touch à la maison, je l’ai activé. Mais je n’ai pas vu comment synchroniser, ou s’il y a un délai entre 2 synchros… J’ai fait le paramétrage, les 2 se sont synchroninés. J’ai fait ensuite des modifs des 2 côtés, et ça n’est pas synchronisé. Qu’est-ce qui déclenche ?

  2. Pour Mobile Me,L’alternative gratuite c’est:Nuevasync.com pour la synchro du calendrier Funambol (le logiciel qui fait tourner Plaxo!) pour les contactsNotebook pour les notes sur iphone (toodledo.com sur le net)

  3. Finalement, je vais utiliser i-MetrO pour les itinéraires dans le métro, c'est l'outil que j'utilisais sur mon Nokia E61i, mais&nbsp;en version Web mobile :<div><div><a href="http://i-metro.mobi/metro?o=i&amp;g=fr&amp;a=l&amp;v=PARISILEDEFRANCE">http://i-metro.mobi/metro?o=i&amp;g=fr&amp;a=l&amp;v=PARISILEDEFRANCE</a><br></div><div><br></div><div>Pour la synchronisation entre le Carnet d'adresses de Mac OS X et les contacts de Gmail,&nbsp;normalement&nbsp;ça se fait tout seul, sans déclenchement manuel.</div></div>

  4. Oui, en fait, j'utilise les deux : MobileMe (mais seulement pour les signets) et Nuevasync (pour les contacts Gmail et les calendriers Google Calendar). Pour les notes, Evernote me convient bien.

  5. En quelque sorte oui, mais il n’y aura pas la richesse des applications de l’iPhone…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s