Le Sony Cyber-shot DSC-T500 comme complément à un iPhone

Il y a encore quelques mois, je me baladais en général avec deux petits boîtiers électroniques : un téléphone, faisant l’objet d’usages assez variés (notamment photo et vidéo), complété par un iPod. Depuis, j’ai remplacé les deux par un iPhoneJe m’en sers tellement que je vide la batterie en quelques heures… En ce moment, l’iPhone remplace même ma PSP. Plutôt que de jouer à LocoRoco 2, je me régale avec Rolando. Par contre, l’iPhone ne permet toujours pas de filmer via une application disponible sur l’App Store.

Pour retrouver la fonction vidéo, il y avait principalement deux possibilités : passer par une application non validée par Apple (ce qui ne garantit pas d’avoir un téléphone toujours en état de fonctionnement) ou revenir à une configuration à deux petits boîtiers (l’iPhone et un équipement vidéo vraiment léger). Alors, je me suis demandé dans quelle mesure le deuxième boîtier pourrait aller au-delà d’une taille QVGA (320 sur 240 pixels) ou même VGA (640 sur 480). Là encore, j’ai vu principalement deux possibilités : un camescope HD miniature (comme le Flip MimoHD) ou un appareil photo ultracompact disposant d’un mode vidéo HD. Comme la deuxième solution est aussi orientée photo et que ce n’est pas le fort de l’iPhone, j’ai creusé cette piste.

Voici les critères que j’ai posés :
  • un appareil photo ultracompact ;
  • un boîtier très discret : noir et sans objectif qui dépasse ;
  • les dernières technologies : stabilisation, haute sensibilité, détection des visages ;
  • un mode vidéo 720p avec compression H.264 (et non pas Motion JPEG qui prend beaucoup trop de place) ;
  • une position grand-angle (35 mm) et une amplitude de zoom de 4x ou 5x ;
  • un appareil rapide à l’allumage et au déclenchement.

Et justement, le Sony Cyber-shot DSC-T500 vient de sortir. Quand il a été annoncé en août, je l’avais remarqué, mais je n’en avais pas besoin… Il remplace maintenant les fonctions photo et vidéo de mon ancien téléphone. En tant que bloc-note, il me convient tout à fait. Le T500 correspond donc pour moi à un compagnon très pertinent pour l’iPhone.

Évidemment, son interface tactile est loin de la fluidité proposée par Apple. Bien sûr, ce type d’objectif n’est pas très lumineux (ici : f/3,5-4,4). Mais il y a aussi des bonnes surprises, deux en particulier : le rendu des photos et celui des vidéos. Ces dernières présentent bien 720 lignes et un mode sensibilité élevée permet de filmer avec peu de lumière. Quant aux photos, elles sont vraiment correctes jusqu’à 400 (voir illustration). À 800 ISO, le bruit est clairement visible si l’on observe l’image à 100 %, mais cela ne représente pas un problème si l’on réduit l’image pour le Web et par ailleurs, les couleurs sont encore justes. Par contre, à 1 600 ISO, le bruit reste nettement visible après réduction de la taille de l’image et les couleurs perdent beaucoup de leur fidélité. À 3 200 ISO, c’est une catastrophe, mais il est clair que l’on voit mal comment cela pourrait être autrement… J’ajoute que pour les photos comme pour les vidéos, la mise au point (éventuellement avec détection des visages) fonctionne plutôt bien, tout comme la stabilisation.

Le Sony Cyber-shot DSC-T500 accompagne donc mon iPhone actuellement. Et puisqu’il a un mode vidéo HD, il conservera un intérêt certain le jour où une application pour iPhone permettra l’enregistrement vidéo (sûrement en 384 sur 288) ou même le jour où je changerai de téléphone 😉

Voici une photo de test prise avec le Sony Cyber-shot DSC-T500 à 400 ISO :

023sonycybershotdsct500

Publicités

Le Canon EOS 5D Mark II à la Cité des Enfants

La semaine dernière, je me suis rendu à la Cité des Enfants (à la Villette, à Paris). J’y suis allé en voiture, avec un GPS, un iPhone et un Canon EOS 5D Mark II. J’aimerais parler ici de ce dernier… Mais pour commencer, quelques mots sur l’iPhone et le GPS… L’iPhone n’est pas utilisable en tant que modem. Il a donc été impossible pour mon GPS de s’en servir afin se connecter à Internet. Alors un GPS intégrant une carte SIM (comme le TomTom GO 940 LIVE) devient tout de suite très intéressant… Heureusement que ce n’est quand même pas la seule raison qui me pousse à changer de GPS !

C’était mon troisième jour de test du Canon EOS 5D Mark II. Après des photos de nuit et des essais en studio, j’ai profité de cette visite pour le tester en tant que compagnon pour ma petite famille, tant pour les photos que pour les vidéos. En effet, cet appareil photo de type reflex numérique dispose d’un mode vidéo Full HD. Première conséquence : je n’ai pas eu à prendre de camescope. Ainsi, j’ai pris un sac plus petit, contenant juste le 5D Mark II et un 24-105 f/4 IS. Plus petit, donc moins encombrant, mais aussi plus léger : un vrai soulagement.
J’ai déjà évoqué certains nouveaux usages permis par le Canon EOS 5D Mark II. Il y en a deux autres que j’aimerais citer ici car ils correspondent particulièrement à ces dernières photos. Le premier : en faible luminosité, je me mettais souvent à 1 600 ISO et f/4 (donc profondeur de champ plutôt faible) alors que maintenant, je peux passer à 6 400 ISO et f/8 (donc une profondeur de champ plutôt moyenne). Le deuxième : à 6 400 ISO et l’ouverture maximale (f/4, f/2,8 ou f/1,8 en fonction de l’objectif que j’ai monté), je peux maintenant prendre des photos quasiment dans le noir. Ce sont là deux nouvelles libertés auxquelles j’ai eu souvent recours à la Cité des Enfants.
Une question se pose de manière évidente : « et le bruit ? » Il est remarquablement contenu jusqu’à 3 200 ISO (voir l’exemple en illustration). Il est même négligeable pour mes usages. À 6 400 ISO, il est bien sûr plus présent. Mais cela reste exploitable si l’on se permet un bruit visible ou si l’on vise seulement une qualité écran. Au-delà (12 800 et 25 600 ISO), c’est plus compliqué à gérer…
Autre question qui vient rapidement à propos du Canon EOS 5D Mark II : « et la vidéo alors ? » J’en suis très satisfait étant donné ce que j’avais repéré avant de partir pour la Cité des Enfants et ce que j’ai essayé sur place. Il faut effectivement que je me prononce en apportant ces précisions car il est clair que cet appareil ne remplace pas un camescope dans toutes les situations. Clairement, le mode vidéo du 5D Mark II connaît plusieurs limitations à prendre en compte. Voici mes premiers retours… Il n’y a par défaut pas de bouton d’enregistrement vidéo. Mais il est possible d’affecter cette fonction au bouton Set : pratique ! Ensuite, il ne faut pas compter sur la mise au point pendant une prise de vue. Il vaut mieux penser la vidéo plan par plan, avec à chaque fois une mise au point préalable. Autre limitation : quand on utilise le micro interne et la stabilisation légèrement sonore d’un objectif, le bruit du mécanisme s’entend dans la vidéo. On peut donc être amené à désactiver cette stabilisation (on peut aussi éviter l’autofocus pour cette raison). Dernier point de cette petite liste : la prise HDMI du 5D Mark II est une mini HDMI et le câble n’est pas fourni. On s’en sort avec un adaptateur ou un câble spécial si l’on n’est pas déjà équipé en mini HDMI.
Alors maintenant, les aspects vraiment agréables… Ah, les focales courtes : quel bonheur ! Elles sont directement accessibles, il me suffit de descendre par exemple à 24 mm. Donc, pas besoin de complément optique comme sur la plupart des camescope. Et forcément, le capteur 24/36 du Canon EOS 5D Mark II offre aussi l’accès à des profondeurs de champ plutôt faibles. Une grande ouverture et une focale plutôt longue garantissent des fonds tout à fait flous. Un régal pour les yeux si la mise au point est correcte, mais un piège si l’on ne maîtrise pas la mise au point… Quant aux fichiers obtenus, je les trouve très corrects, pour le son comme pour l’image. Il sont en tout cas largement satisfaisants pour cette utilisation (je pourrai en parler davantage par rapport à des situations plus exigeantes). Autre bonne impression : l’autonomie de la batterie. D’après l’indicateur, je n’en ai même pas consommé 30 %, alors que j’ai rempli une carte mémoire de photos et de vidéos (sachant que les vidéos nécessitent l’utilisation du mode LiveView).
D’ailleurs, il est préférable d’avoir pas mal de gigaoctets sous la main… J’ai rempli 4 Go en 2 h 00, alors que je n’ai pris qu’environ 60 photos (en JPEG + RAW) et une quinzaine de vidéos (d’un peu moins de 30 secondes en moyenne). Et pour l’instant, je dois garder tous ces Go de données bien au chaud car je ne peux pas traiter les fichiers RAW (au format CR2 de Canon) avec les versions actuelles des outils que j’utilise couramment : Lightroom, Photoshop et DxO Optics Pro. En attendant, je réessaye le logiciel fourni par Canon (DPP : Digital Photo Professional). Mais à nouveau, j’aimerais bien l’éviter…
Pour finir sur les nouveaux usages permis par le Canon EOS 5D Mark II, évoquons un point que je testerai sous peu : la photo au flash. Avec le 5D, je les faisais souvent à 400 ISO, pour prendre aussi l’éclairage ambiant, mais sans faire vraiment monter le bruit. Maintenant, je peux certainement monter à 1 600 ISO avec à peu près le même niveau de bruit, mais avec beaucoup plus de lumière ambiante…
Voici une photo (fichier JPEG sorti du Canon EOS 5D Mark II) que j’ai prise à la Cité des Enfants le 07/12/2008 (24 mm, 3 200 ISO, f/8, 1/50 s) :

022lacitedesenfants

Voir aussi : le récapitulatif.

Facebook et les commentaires

Depuis un certain temps, j'ai remarqué que j'avais moins de commentaires sur RendezVousCreation.org. Et parallèlement, j'ai noté que j'en avais de plus en plus sur Facebook. Donc facebook attire l'audience, mais déplace aussi les commentaires quand le contenu d'un blog y est publié.

Prenons l'exemple de la dernière vidéo que j'ai mise en ligne (voir copies d'écrans ci-dessous)… Sur RendezVousCreation.org, j'ai trois commentaires, dont un qui est une correction, donc deux en fait. Alors que sur Facebook, j'ai neuf commentaires, dont deux réponses de moi, donc sept en fait. Sans Facebook, je n'aurais peut-être pas eu neuf commentaires en tout, mais j'en aurais sûrement eu plus de deux sur RendezVousCreation.org.

Alors je me pose une question : en l'absence de mécanisme de centralisation des commentaires, est-ce que j'ajoute sur RendezVousCreation.org des liens vers les pages de Facebook qui contiennent des commentaires ? Sur l'exemple que je viens d'évoquer, ça donnerait quelque chose comme : « Vous pouvez déposer un commentaire ici et consulter ceux laissés sur Facebook. » Mais cela risque d'amplifier la fuite des commentaires vers Facebook. Qu'en pensez-vous ?

P-S 1 : pour compliquer le problème, j'ai aussi des commentaires éparpillés sur MySpace, Dailymotion, FriendFeed, etc.

P-S 2 : je n'en suis pas encore à vouloir laisser tomber la plate-forme Blogger au profit de Facebook…

021commentaires

Le Canon EOS 5D Mark II en configuration vidéo

J’ai commencé à faire des petits tests de mon Canon 5D Mark II fraîchement arrivé. Cet appareil photo m’apporte des sensibilités très élevées, comme le Nikon D3 et le Nikon D700. Je vais enfin pouvoir vraiment figer des actions quand je fais des photos de concerts. Le 5D Mark II me permet aussi d’accéder à une faible profondeur de champ en vidéo HD 1080p. En effet, cet appareil est le premier reflex à proposer ce type de mode vidéo. Grâce à son capteur 24/36 et à des objectifs lumineux, on obtient assez facilement une faible profondeur de champ… Un rêve enfin accessible en vidéo !

Pour des vidéos sans prétention (par exemple les vacances), le micro interne du 5D Mark II suffira. Et pour des vidéos plus exigeantes (notamment dans le cadre de RendezVousCreation.org), je brancherai un micro externe (Sony ECM-MS907), une torche à LED (Litepanels Micro LPMICRO), le tout sur un stabilisateur (StaLiCam).
Voici une photo de l’ensemble (prise avec mon iPhone, sans éclairage supplémentaire, ce qui a nécessité un petit passage par Photoshop…) :

020canoneos5dmarkii

Voir aussi : le récapitulatif.