Le Canon EOS 5D Mark II en configuration vidéo

J’ai commencé à faire des petits tests de mon Canon 5D Mark II fraîchement arrivé. Cet appareil photo m’apporte des sensibilités très élevées, comme le Nikon D3 et le Nikon D700. Je vais enfin pouvoir vraiment figer des actions quand je fais des photos de concerts. Le 5D Mark II me permet aussi d’accéder à une faible profondeur de champ en vidéo HD 1080p. En effet, cet appareil est le premier reflex à proposer ce type de mode vidéo. Grâce à son capteur 24/36 et à des objectifs lumineux, on obtient assez facilement une faible profondeur de champ… Un rêve enfin accessible en vidéo !

Pour des vidéos sans prétention (par exemple les vacances), le micro interne du 5D Mark II suffira. Et pour des vidéos plus exigeantes (notamment dans le cadre de RendezVousCreation.org), je brancherai un micro externe (Sony ECM-MS907), une torche à LED (Litepanels Micro LPMICRO), le tout sur un stabilisateur (StaLiCam).
Voici une photo de l’ensemble (prise avec mon iPhone, sans éclairage supplémentaire, ce qui a nécessité un petit passage par Photoshop…) :

020canoneos5dmarkii

Voir aussi : le récapitulatif.

Parcours en photo numérique

Mon exemplaire du Canon EOS 5D Mark II est commandé depuis longtemps… Alors en attendant la livraison dans quelques semaines, voici un petit tour des appareils photo numériques que j’ai utilisés jusqu’alors. Je vais suivre la même approche que pour mon parcours en téléphonie mobile. C’est-à-dire : une liste avec quelques souvenirs. Cette fois-ci, je vais aussi préciser le contexte quand il s’agira d’appareils que je n’ai pas gardés (en général pour des tests de deux semaines).

 

De 1990 à 2000 :
  • appareil photo d’environ 1 m³ que j’avais construit au tout début des années 90 à partir d’une caméra de surveillance, d’une carte d’acquisition (DGI-1+), d’un PC, d’un pilote que j’avais développé en assembleur et d’un logiciel de pilotage (les photos faisaient 256 sur 255 pixels en 64 niveaux de gris) ;
  • Apple QuickTake 150 (utilisé pour un travail sur la ville de Noyon, si simple mais aussi tellement limité) ;
  • Fujifilm MX-500 (un rendu très correct pour un compact numérique de cette époque).

 

De 2000 à 2004 (pour des tests) :

  • Reflex :
    • Canon EOS-1Ds (11 MP sur un capteur 24/36 dans un boîtier exemplaire en 2002, mais une ergonomie un peu dure et un prix énorme),
    • Fujifilm FinePix S2 Pro (attirant sur le papier, j’ai été déçu par plusieurs problèmes de rendu),
    • Olympus E10 (visée reflex, mais objectif non interchangeable, rendu correct, mais appareil trop lent),
    • Sigma SD9 (une netteté impressionnante, mais peu de pixels, des problèmes de rendus, un autofocus trop limité, etc.) ;
  • Bridges :
    • Nikon CoolPix 5700 (rendu agréable et gros zoom, mais autofocus trop lent et autonomie beaucoup trop faible),
    • Sony DSC-F707 (boîtier solide et grande autonomie, mais quelques problèmes de rendu),
    • Sony DSC-F717 (rendu en progrès, mais toujours pas de format RAW) ;
  • Compacts :
    • Canon PowerShot A60 (une affaire, mais un boîtier trop fragile),
    • Canon PowerShot A95 (une affaire plus solide, donc une très bonne affaire),
    • Canon PowerShot G2 (prometteur, mais rendu brouillon),
    • Canon PowerShot G3 (un excellent compact pour l’époque, permettant même le RAW),
    • Casio QV4000 (pas cher, mais rendu trop mou et trop bruité),
    • Olympus C-3020 Zoom (rendu propre, mais réglages trop limités),
    • Olympus C-5050 Zoom (complet avec même le RAW, mais boîtier trop lent et rendu trop marqué) ;
  • Ultracompact :
    • Digital Dream Espion Xtra (mauvaise qualité générale, un gadget).

 

De 2000 à 2004 (pour mon propre usage) :

  • Nikon D100 (c’était pour moi la redécouverte du reflex en 2002, le D100 a été un fantastique compagnon de route, juste trop lent en RAW) ;
  • Sony CyberShot DSC-U10 (un ultracompact qui m’a été très utile avant que les téléphones n’intègrent la photo).

 

Depuis 2005 (pour des tests) :
  • Canon 350D (un rapport qualité/prix impressionnant) ;
  • Canon 400D (encore très à l’aise aujourd’hui) ;
  • Nikon D50 (solide et pas cher, permet encore de travailler en RAW à 6 MP) ;
  • Nikon D80 (sérieux, toujours très pertinent) ;
  • Nikon D200 (un appareil à la construction splendide que je n’ai pas acheté, au profit du 5D).
Depuis 2005 (pour mon propre usage) :
  • Canon EOS 5D (je l’avais choisi pour son grand capteur, sa faible profondeur de champ, ses hautes sensibilités, sa dynamique, je n’ai pas été déçu et le 5D va continuer à m’accompagner, comme second boîtier).

Bientôt :

  • Canon EOS 5D Mark II (j’ai hâte de tester ses hautes sensibilités et son mode vidéo).

 

Mise à jour (août 2009) : j’utilise donc maintenant un Canon EOS 5D Mark II et j’ai par ailleurs testé les Canon EOS 1000D et 500D dont j’ai acheté des exemplaires pour mes étudiants.
Mise à jour (2010) : le Canon EOS 550D m’accompagnera comme second appareil pour la vidéo.
Mise à jour (2012) : le Canon EOS 5D Mark III devient mon appareil principal.

 

Voici une photo que j’ai prise avec un Apple QuickTake 150 datant de 1995 à l’occasion d’un travail sur la ville de Noyon :
017bibliotheque

Canon EOS 5D Mark II : le choix évident pour moi

Mes usages d’un appareil photo numérique m’avaient conduit, en 2005, à préférer le Canon EOS 5D au Nikon D200. Son capteur 24 sur 36 mm a beaucoup compté dans ce choix. Ayant eu avant un Nikon D100, j’aurais pu passer au D200 pour garder mes objectifs. Mais la qualité des images du 5D à 1 600 ISO correspondait à mes besoins, en particulier pour les photos de concerts. Les possibilités du 5D en terme de profondeur de champ me conduisaient aussi vers cet appareil.

Récemment, Nikon a sorti un reflex numérique équipé d’un capteur 24 sur 36 mm, le Nikon D700. J’aurais donc pu revenir vers Nikon. Mais… D’une part, j’ai maintenant de très bons objectifs pour les reflex Canon. Et d’autre part, la sortie du successeur du 5D semblait imminente. Effectivement, le Canon EOS 5D Mark II a été annoncé aujourd’hui. Ce sera mon prochain appareil photo. Je développe un peu le sujet sur NouvelleProduction.net :
Le Nikon D100 a été mon appareil principal pendant trois ans : de 2003 à 2005. Le Canon EOS 5D l’aura aussi été : de 2005 à 2008. D’où cette question : vais-je garder le Canon EOS 5D Mark II comme appareil principal jusqu’en 2010 ?…
Voici une photo du Canon EOS 5D :

0155d

Voir aussi : le récapitulatif.

Quelques mots sur les images dans Posterous

Posterous publie les images que l'on envoie par e-mail. Par contre, cette plate-forme de blog  très sympathique ne permet pas d'ajouter facilement une image à une note déjà envoyée. Pour le faire, il faut héberger l'image ailleurs et éditer le code HTML de la note pour afficher l'image. Il me semble que cela n'est pas vraiment dans l'esprit Posterous… Donc, j'imagine que cela va vite changer !

En attendant, j'ai tout de même fait ces manipulations pour ajouter une image à mes deux premières notes.

J'ai pris la photo de ma première note (un ordinateur Commodore 64) à l'occasion de la rédaction de mon premier livre sur les jeux vidéo (Émulation et jeux vidéo, paru en 2001 chez Micro Application). À cette époque, mon appareil photo numérique était en panne, tout comme mon appareil argentique. J'avais donc fait cette photo (comme toutes celle du livre) avec le mode photo de mon camescope. Cela explique le rendu médiocre de l'image.

Tiens… La photo illustrant ma troisième note dans Posterous (un téléphone Nokia 5110) a été prise avant que l'appareil photo numérique en question ne tombe en panne. La différence de qualité est nette, mais on voit clairement le vignettage (les coins assombris).

Voici un aperçu des images de mes six premières notes dans Posterous :

007images