Une journée avec la nouvelle Audi A6, mais aussi avec la BMW 535i et la Mercedes E 350 CDI 4MATIC

En tant que client de la marque Audi, j’ai été invité il y a quelques temps à une journée d’essai de la nouvelle Audi A6. Une journée entière pour tester une voiture, cela peut sembler beaucoup. Mais Audi voit les choses en grand : présentations, démonstrations, essai de différents modèles sur circuit et route ouverte, et… comparaison avec d’autres voitures concurrentes. C’est ce dernier aspect qui m’a particulièrement interpelé.

En arrivant sur l’espace Audi du centre d’essai, j’ai été étonné par le nombre déraisonnable de véhicules. Il y en avait littéralement à perte de vue. Essentiellement des Audi A6. Mais au détour d’un virage, j’ai aperçu des BMW Série 5 et des Mercedes Classe E. Tiens… Le mystère a été levé un peu plus tard : un parcours sur circuit pour comparer les comportements des voitures proposées par les trois constructeurs. Au menu : forte accélération, changement de voie à vive allure, slalom serré, épingle suivie d’un virage, slalom large et freinage d’urgence.

J’ai trouvé ça sportif de la part d’Audi et en même temps, je me suis demandé quel était l’objectif de communication derrière tout cela. J’ai eu la réponse assez rapidement : il s’agissait de mettre en avant l’une des technologies de l’Audi A6, le Drive Select, autrement dit, choisir le comportement de la voiture. Audi place BMW du côté de la sportivité et Mercedes côté confort en ajoutant que la nouvelle A6 sait faire les deux avec un mode dynamique et un mode confort (il y en a cinq en tout, avec notamment un mode personnalisable).

Oui, effectivement, mais… Donc oui, la nouvelle A6 peut réagir de manière assez différente en fonction du mode. Cela concerne le moteur, la transmission, la direction, la suspension, etc. Mais voilà, nous parlons là d’un véhicule familial, long (avec pas mal de place à l’arrière et un grand coffre) et, malgré des efforts certains, plutôt lourd : plus de 1,8 tonne. Avec les moteurs principalement utilisés ce jour-là (3.0 TFSI quattro et 3.0 TDI quattro), j’ai trouvé qu’une conduite vraiment dynamique n’avait pas beaucoup de sens : on sent trop le poids de la voiture.

Oui aussi, ce type de comparaison est vraiment intéressant : comparaison de différentes versions de l’Audi A6 avec des changements de mode de conduite et comparaison avec des concurrentes. Mais… Certains éléments ne permettaient pas de conclure précisément, deux en particulier : la 535i n’était proposée qu’en deux roues motrices (contrairement aux Audi essayées pour la comparaison) et la Classe E 350 CDI 4MATIC avait des jantes de 17″ (alors que les Audi affichaient fièrement des jantes de 20″). Alors évidemment, elles ne réagissaient pas de la même manière, et ces deux éléments n’y étaient pas pour rien…

Juste avant mon Audi actuelle, j’ai eu une berline Mercedes pendant trois ans. J’aimais beaucoup sa conduite, très adaptée à sa taille à mon avis : direction précise et amortissement moyennement ferme pour un confort allié à une tenue de route finalement étonnante. En essayant la Classe E 350 CDI 4MATIC, j’ai retrouvé ce cocktail très plaisant et j’imagine qu’il serait encore plus à mon goût avec des jantes de 20″.

Pour encadrer ces essais, il y avait l’accueil et l’organisation d’Audi : impeccable de bout en bout ! Et au bout justement, je suis reparti avec ma voiture, d’un gabarit plus petit et au rapport poids/puissance permettant vraiment une conduite dynamique. Alors finalement, je me suis dit que la technologie Drive Select doit être vraiment intéressante sur une A6 plus puissante, donc une S6 en fait…
Publicités

Mes impressions sur Gran Turismo 5

Cela fait quelques semaines que je joue à Gran Turismo 5 (donc, une simulation automobile sur PS3). De manière épisodique, le week-end, j'ai pu tester le mode arcade et consacrer un certain nombre d'heures au mode GT. Pour l'instant, mon avis général rejoint une forme de critique que je lis fréquemment : oui au pilotage pointu propre à la série, non à d'autres aspects plutôt en retrait. Je vais détailler un peu et ajouter une remarque sur la difficulté du jeu.

Mode Arcade : (re)découverte

Le mode arcade a pour moi été l'occasion de tester quelques voitures, de retrouver des circuits que j'avais appréciés dans GT4 et de revenir sur le mode rallye qui est particulièrement à mon goût dans cette série depuis GT3. Cela a aussi été un premier contact avec la réalisation. J'ai bien eu une nette sensation de réalisme, en particulier au niveau de la gestion de la lumière (par exemple avec l'éblouissement en sortie de tunnel). Mais en même temps, quelques éléments sont venus troubler mon immersion. Je pense notamment aux différences en terme de précision des modélisations et au souci de profondeur dans la 3D (clipping).

Mode GT : le pilotage

Rapidement, je me suis tourné vers le mode GT, donc celui où il faut commencer par acheter une voiture avec un petit budget, passer des permis, participer à des courses pour gagner de l'argent, etc. Étant donné la richesse du contenu, il y a largement plusieurs dizaines d'heures de jeu. Il est question dans ce mode de reprendre la conduite à la base. Et là, GT5 se montre à la hauteur de la renommée de la série : un pilotage pointu, tout juste ce que je recherche dans ce type de jeu (l'une de mes références étant F355 Challenge sur Dreamcast, évidemment sans les automatismes…). J'ai entendu des avis négatifs sur le sujet, le plus souvent quelque chose comme « Gran Turismo devrait maintenant proposer un gameplay plus accessible ». Je ne suis bien sûr pas d'accord. C'est une simulation, il n'y a donc aucune raison que l'on puisse prendre un virage à 90° en roulant à 200 km/h…

Aspects en retrait

Je ne vais pas lister tous les reproches que l'on peut faire à GT5, je vais plutôt souligner ceux qui me gênent le plus. Premièrement : l'intelligence artificielle. Elle a parfois été qualifiée de ridicule. En tout cas, je ne vois pas de progression déterminante depuis GT4 (qui était déjà en retard vis-à-vis des autres jeux). Deuxièmement : les temps de chargement. Même après avoir installé le jeu sur le disque dur de la console, il faut prévoir de la lecture ou autre chose à faire pendant les écrans de chargement. Troisièmement : les dégâts. Alors que le jeu affiche des arguments convaincants sur le plan de la simulation, on peut toujours arriver trop vite dans un virage, prendre appui sur une voiture et repartir tranquillement : elle ne quitte pas sa trajectoire et les voitures peuvent continuer à rouler sans problème…

Difficulté ou… facilité ?

Je viens d'aborder un point concernant la difficulté (on peut doubler trop facilement dans les virages) et j'en ajoute un deuxième : en choisissant des voitures sportives, légères, puissantes et pas chères, on finit me semble-t-il trop facilement les courses en première position. Exemples : Mazda MX-5 puis BMW Z4 puis Nissan GT-R.

Pour conclure

Je vais continuer à jouer à GT5 pour son pilotage et son contenu, mais je n'irai sûrement pas jusqu'au bout. Ma référence pour la série restera encore GT3, une avancée importante par rapport à GT1 et GT2. Bref, je reprendrais ce commentaire : malgré un long développement, GT5 est certainement trop proche de GT4 (lui-même trop proche de GT3) pour enthousiasmer vraiment ceux qui suivent la série depuis GT1…

L’iPad : la concrétisation

Cela fait quelques mois que j’utilise l’iPad. Je m’en sers beaucoup et j’en suis clairement très satisfait. Je ne vais pas détailler cela aujourd’hui, je vais plutôt évoquer l’attente à laquelle cet outil répond pour moi. Assez tôt, j’ai construit des machines, avec des boîtes, des vis, des fils, etc. Et puis, j’en ai surtout dessiné : voitures, claviers, ordinateurs… J’ai par ailleurs utilisé un certain nombre d’ordinateurs de poche et autres assistants personnels numériques (Psion et Palm Pilot notamment) tout en voyant passer la première tablette d’Apple, le Newton.

Au fil des ans, j’ai collecté certaines idées dans un document de conception : une forme de tablette, un écran tactile, une interface sans multifenêtrage, des applications allant au-delà des fonctions d’un PDA, etc. Et à la fin des années 90, je suis arrivé au dessin ci-dessous : une tablette portable, à poser par exemple sur une table.

Quand le concept de Tablet PC est apparu au début des années 2000, je n’ai pas du tout été convaincu par les produits en question : interface non adaptée, nécessité d’utiliser un stylet, présence encombrante du clavier physique… Alors, j’ai continué à attendre, finalement pendant plus de 10 ans.

Au cous de cette décennie, la miniaturisation a continué son évolution rapide et Apple a repenser ce que pouvait être une interface graphique en se basant l’imprécision des doigts. L’iPad est alors venu concrétiser ce que j’attendais.

Aujourd’hui, j’utilise l’iPad pour de nombreuses activités : pour les fonctions d’un PDA, celles d’un ordinateur, pour les loisirs, le travail… Et même certaines utilisations avancées : travailler sur des documents avec LaTeX (via l’application Tex Touch, un compte Dropbox et l’utilitaire TexTimer) et développer des applications Web (via l’application Mides et un serveur FTP). Je publierai sûrement une sélection d’applications à la suite de la sortie d’iOS 4…

038tablette

 

Quelques photos sélectionnées pour une exposition

Des étudiants ont organisé à Compiègne une exposition de photos sur le thème de l’éphémère et j’ai été invité à proposer mes images. Voici donc ma sélection ainsi que le texte accompagnant les photos.

Cette sélection de photos se base sur une série que j’ai réalisée entre 2003 et 2005. Il s’agissait d’une démarche esthétique : représenter avec des photos certaines de mes sensations visuelles. Le temps de ces sensations – ponctuelles – s’est traduit sur le plan technique avec des poses un peu longues. C’est pourquoi j’avais intitulé cette série : Deux secondes. Voici quelques-unes de ces photos, accompagnées par d’autres, plus récentes, qui correspondent à la même démarche. Pour chaque photo, j’ai fait plusieurs prises de vues. Mais j’ai toujours gardé la première. C’est à chaque fois celle qui a figé la sensation visuelle. Même si les suivantes pouvaient me sembler plus réussies techniquement et esthétiquement, elles s’éloignaient forcément de la référence posée par la première. Aujourd’hui, pour ce type de photo, je double simplement par sécurité. Concernant les traitements, il n’y en a presque pas. Parfois un léger recadrage, parfois un réglage des couleurs ou du contraste. Finalement, le sujet de toutes ces photos se dégage assez simplement : la lumière.

01_DSC_5506.jpg

Date : 19/12/2003

Lieu : Départementale 104

Sujet : Lumière des phares et dernières lueurs du jour dans les nuages

02_MG_4802.jpg

Date : 02/11/2007

Lieu : Parc Algonquin (Canada)

Sujet : Lumière de fin de journée rasant un cours d’eau

03_DSC_2346.jpg

Date : 09/04/2005

Lieu : Forêt autour de Pierrefonds

Sujet : Le ciel et des nuages obscurcis par des branches d’arbres

04_DSC_2011.jpg

Date : 03/04/2003

Lieu : Autoroute A1

Sujet : Lumières d’une ambulance à l’arrêt

05_MG_1788.jpg

Date : 08/06/2007

Lieu : Anglet

Sujet : Le soleil et ses reflets sur l’océan

06_DSC_2168.jpg

Date : 19/04/2003

Lieu : Forêt autour de Pierrefonds

Sujet : Troncs d’arbres lumineux

07_DSC_1832.jpg

Date : 13/07/2003

Lieu : Discothèque Le Diam’s (route de Soissons)

Sujet : Lumières de la piste de danse

08_DSC_3707.jpg

Date : 12/07/2005

Lieu : Pyrénées

Sujet : Éclats de lumière sur l’eau d’un torrent

01_dsc_550602_mg_480203_dsc_234604_dsc_201105_mg_178806_dsc_216807_dsc_183208_dsc_3707

Sélection d’applications pour iPhone, iPod Touch et iPad

Img_0698Img_0699Img_0700Img_0701Img_0702Img_0703Img_0704Img_0705Img_0706Img_0708

Nous sommes à un moment clé pour iPhone OS qui vient justement d’être renommé iOS : sortie récente de l’iPad et arrivée imminente de l’iPhone 4 ainsi que de la version 4 du système. En 2008, j’avais fait une petite sélection d’applications (principalement gratuites). Alors aujourd’hui, je profite de ce moment clé pour la revoir, presque complètement. Cette sélection correspond aux applications que j’utilise (donc les meilleures pour moi) ou que j’étudie de près (par exemple quelques applications musicales que je n’utilise pas forcément).

Note 1 : cette sélection est aussi basée sur le fait que le nombre d’icônes est limité, je n’ai donc pas gardé certaines applications correspondant à des services accessibles vie un navigateur Web (ex. : MySpace Mobile). Note 2 : cette sélection n’inclue pas d’applications conçues spécifiquement pour iPad (j’en parlerai peut-être plus tard). Note 3 : cette sélection ne comporte pas d’applications nécessitant le jailbreak de l’appareil.

Médias
  • Byline (3,99 € ou gratuit) : lecteur de fils RSS avec stockage des pages complètes en local
  • Instapaper Pro (3,99 € ou gratuit) : lecteur hors ligne de pages Web
  • Echofon Pro for Twitter (3,99 € ou gratuit) : client Twitter proposant notamment les notifications et la synchronisation avec les versions Mac et Firefox
  • Facebook (gratuit) : version iOS de Facebook.com
  • Le Monde.fr (gratuit) : version iOS de LeMonde.fr
  • myRadios (0,79 €) : radio Internet proposant notamment un navigateur Web pour surfer en écoutant la radio
  • Papers (11,99 €) : gestion d’articles (recherche, lecture, etc.) proposant la synchronisation avec la version Mac
  • Stanza (gratuit) : lecteur de livres
  • Ave!Comics (0,79 €) : lecteur de bandes dessinées
  • AlloCiné (gratuit) : version iOS de AlloCine.com

Communication, Web et quotidien
  • PushGmail (1,59 €) : notifications pour Gmail
  • BeejiveIM (7,99 €) : messagerie instantanée multiservice (Google Talk, MSN, Facebook, etc.) avec notifications
  • WhatsApp Messenger (0,79 €) : échange de messages courts par notification
  • Skype (gratuit) : téléphonie
  • Opera Mini (gratuit) : navigateur Web envoyant les pages en version allégée (utile sans 3G)
  • Google Mobile App (gratuit) : recherche sur le Web (notamment avec reconnaissance vocale) et accès aux applications mobiles de Google
  • WeatherPro (2,99 €) : météo (précise) à sept jours
  • Calengoo (5,49 €) : calendrier qui se synchronise avec Google Calendar (avec une vue de la semaine que l’iPhone ne propose pas)
  • CongésFêtes (0,79 € ou gratuit) : jours fériés, fêtes et vacances scolaires

Notes
  • Notespark (3,99 €) : éditeur de notes proposant la synchronisation avec une version Web
  • Zenbe Lists (2,39 €) : gestionnaire simple de listes proposant la synchronisation avec une version Web
  • NoteMaster (2,99 € ou gratuit) : éditeur de texte avec un peu de mise en forme et l’inclusion d’images (synchronisation avec Google Docs)
  • Quickoffice Connect Mobile Suite (7,99 €) : traitement de texte et éditeur de feuilles de calcul compatible avec Word et Excel (accès aux documents stockés sur plusieurs services comme Google Docs et MobileMe
  • Outliner (3,99 €) : éditeur de notes structurées proposant la synchronisation avec une version Web
  • YouNote (2,39 € ou gratuit) : éditeur de notes de différentes natures (texte, son, photo, dessin, page Web) avec possibilité de regroupement
  • Synotes (1,59 €) : éditeur de notes proposant la synchronisation avec une version Web
  • Evernote (gratuit) : éditeur de notes (texte, son, photo) proposant la synchronisation avec les autres versions (Web, Mac OS X, Windows)

Santé
  • Sleep Cycle (0,79 €) : enregistreur de mouvement pendant le sommeil pour un réveil à un moment pertinent
  • runtastic Pro (4,99 € ou gratuit) : enregistreur d’activité sportive (très pratique pour la course à pied) avec statistiques, carte, graphiques, boussole, contrôle de la musique et synchronisation avec un site Web
  • quickpillow (0,79 €) : optimisation des siestes pour ne pas tomber en sommeil profond
  • SoundCurtain (2,99 €) : générateur de son pour couvrir les bruits ambiants
  • uHearFr (gratuit) : tests auditifs
  • Audiometry (2,39 €) : test auditif
  • Acuity (gratuit) : tests visuels
  • Urgences (gratuit) : appels d’urgence et numéros utiles
  • Soins et Secours (2,39 €) : informations sur les soins médicaux et les premiers secours
  • Tendance santé (gratuit) : localisation d’activités médicales et informations sur les maladies et les médicaments

Utilitaires
  • WiFi Plus (1,59 €) : localisation de point d’accès Wi-Fi
  • Orange spot’Finder (gratuit) : localisation de point d’accès Wi-Fi Orange
  • iNeufWiFi (0,79 €) : connexion aux réseaux NeufWiFi
  • FreeWifi Connect (gratuit) : connexion aux réseaux NeufWiFi FreeWifi
  • ezShare Pro (12,99 € ou gratuit) : accès aux fichiers distants
  • Remote (gratuit) : télécommande pour iTunes
  • iTeleport (19,99 €) : client VNC
  • TouchTerm SSH (2,99 € ou 6,99 €) : client SSH
  • GoodReader (0,79 € ou gratuit) : lecteur de documents
  • Speedtest (gratuit) : test de vitesse de connexion
  • AppBox Pro (0,79 €) : nombreux utilitaires (convertisseur de devises, convertisseur d’unités, inclinomètre, lampe de poche, etc.)
  • Rangefinder (1,59 €) : mesure de distance avec l’appareil photo
  • GraphiX48 (gratuit) : émulateur de la calculatrice HP 48G (permet de jouer au démineur…)
  • AJA DataCalc (gratuit) : donne le débit et la taille d’une vidéo en fonction de sa durée et de son codec
  • iRobin (0,79 €) : lecteur de code QR
  • DomainApp (gratuit) : donne la disponibilité d’un nom de domaine pour plusieurs extensions
  • PageCapture (gratuit) : enregistre une page Web sous forme d’image

Déplacements
  • Voyages-sncf.fr (gratuit) : horaires et réservation de billets de train
  • RATP Premium (0,79 € ou gratuit) : itinéraires en transports en commun à Paris
  • Métro Paris (0,79 €) : itinéraires en métro à Paris (avec une fonction de réalité augmentée)
  • MetrO (gratuit) : itinéraires en transports en commun dans plus de 400 villes dans le monde
  • ViaMichelin Trafic France (gratuit) : information sur le trafic routier en France
  • PanameTraffic (gratuit) : information sur le trafic routier en Île-de-France
  • eklaireur (4,99 €) : avertisseur de radar, incident, bouchon et travaux
  • TomTom Europe (79,99 € ou 49,99 € pour la France) : navigation GPS (avec accès au service HD Traffic pour gérer les embouteillages)
  • Navmii GPS Live France (3,99 €) : navigation GPS (trouve parfois des rues non disponibles avec l’application TomTom)
  • Hotel ! (gratuit) : recherche et réservation d’hôtel
  • Locly (gratuit) : localisation d’informations sur le lieu où l’on est (notamment : photos sur Flickr et articles sur Wikipedia)
  • Dismoioù (gratuit) : localisation des services proches de l’endroit où l’on est
  • PagesJaunes (gratuit) : pages jaunes, pages blanches et annuaire inversé
  • Ski Montagne (0,79 €) : informations sur certaines stations de ski (météo, pistes, webcams, etc.)
  • SkyVoyager (11,99 €) : carte du ciel

Anglais et français
  • Lonely Planet Guide de conversation anglais (2,99 €) : exemple de phrases pour diverses situations (avec prononciation)
  • SlovoEd Deluxe French <-> English Dictionary (19,99 €) : dictionnaire français-anglais très détaillé et proposant la prononciation de nombreux mots
  • Pointer Cards (0,79 €) : mots courants dans les déplacements, représentés graphiquement et prononcés dans 11 langues
  • Antidote (15,99 €) : dix dictionnaires et dix guides pour la langue française (notamment : définitions, synonymes, conjugaison, étymologie)
 

Musique
  • Spotify (gratuit) : écoute de musique, avec ou sans téléchargement
  • Monle (7,99 €) : enregistreur et séquenceur (quatre pistes)
  • FourTrack (7,99 €) : enregistreur (quatre pistes)
  • 8Bitone+ Micro Composer (2,39 €) : synthétiseur et séquenceur avec des sons typiques des années 80
  • NESynth (1,59 €) : synthétiseur et séquenceur avec des sons typiques des années 80
  • Beats (1,59 €) : compteur de battements par minute, métronome et aide au mixage de gammes
  • Pocket Piano Song Universe (2,39 € ou gratuit) : piano avec fonction indiquant les notes à jouer pour apprendre certains morceaux et enregistrement
  • Pianochords (1,59 €) : accords au piano
  • Octavian (2,39 €) : gammes et accords au piano
  • Guitar Lab (0,79 €) : ressources pédagogiques (vidéos, tablatures, textes) sur différents styles à la guitare
  • GuitarToolkit (7,99 € ou 4,99 €) : accordeur, gammes, métronome et accords à la guitare
  • TabToolkit (7,99 €) : lecteur de tablatures
  • PolyTune (7,99 €) : accordeur de guitare permettant de jouer toutes les cordes en même temps
  • iShred (3,99 € ou gratuit) : guitare (accords ou notes) avec application d’effets et enregistrement
  • Drum Meister (1,59 € ou gratuit) : batterie avec enregistrement
  • FingerBeat (3,99 €) : échantillonneur et séquenceur
  • ZOOZbeat (gratuit, sûrement temporairement, il restera de toute façon une version gratuite) : création musicale plutôt visuelle avec différents instruments
  • VoiceBand (2,39 €) : création musicale avec différents instruments simplement en les chantant
  • WhatKey (1,59 €) : détermine la gamme d’un morceau de musique en utilisant le micro 
  • SoundHound (3,99 € ou gratuit) : reconnaît un morceau de musique en utilisant le micro
  • jmKajdan (gratuit) : pour écouter le guitariste Jean-Michel Kajdan et être tenu au courant de son actualité
  • Remix David Bowie – Space Oddity (1,59 €) : pour écouter cette chanson en refaisant le mixage

Image
  • Postino (gratuit) : envoi de cartes postales depuis les USA
  • Popcarte (gratuit) : envoi de cartes postales depuis la France
  • Postman (2,39 €) : envoi de cartes virtuelles
  • C@rtes d’anniversaire (1,59 €) : envoi de cartes virtuelles (anniversaires)
  • ImageTouch (1,59 €) : collage de photos
  • Multi-Photo Email (0,79 €) : envoi de photos par e-mail avec option de réduction
  • PhotoForge (2,39 €) : traitement de photos
  • Photogene (1,59 €) : traitement de photos
  • AutoStich Panorama (2,39 €) : photo panoramique par assemblage
  • Video Panorama (1,59 €) : photo panoramique à partir d’une vidéo
  • ToonPAINT (1,59 €) : traitement de type bande dessinée pour les photos
  • StripeCam (0,79 €) : effets graphiques à partir d’une photo
  • addLib (2,39 €) : effets graphiques et typographiques à partir d’une photo
  • Glowing Art (gratuit, sûrement temporairement, il restera de toute façon une version gratuite) : dessin avec de la lumière
  • TypeDrawing (1,59 €) : dessin avec du texte
  • Brushes (3,99 €) : dessin au pinceau
  • DotEDITOR (2,99 €) : éditeur d’icône
  • Avatar Creator 2 (0,79 €) : création d’avatar (visage stylisé)
  • TravelPad (1,59 €) : carnet de voyage à partir de photos avec carte montrant le parcours et notes
  • Trip Journal (0,79 €) : journal de voyage à écrire au fur et à mesure (photos, notes et points de passages positionnés sur une carte qui montre le chemin)
  • DSLRRemote (15,99 € ou 1,59 €) : télécommande pour appareil photo de type reflex numérique
  • BlueCam PRO for iPhone (0,79 €) : appareil photo avec des fonctions comme un retardateur, un mode de stabilisation, etc.
  • Slow Shutter Cam (1,59 €) : appareil photo spécialisé pour les poses longues
  • IHorizon (gratuit) : appareil photo avec affichage de l’inclinaison
  • DocScanner (4,99 €) : scanner avec recadrage/traitements automatiques, sortie des documents en PDF multipage et reconnaissance de caractères
  • Sketchpad (11,99 €) : dessin vectoriel

Vidéo

Jeux
  • Dark Nebula Episode 1 (0,79 €) : faire avancer une bille dans un environnement futuriste, vue de dessus et contrôle avec l’accéléromètre (excellent !)
  • Rolando (2,39 € ou gratuit) : amener vers la sortie des personnages qui roulent dans un environnement de plates-formes colorées dont certaines manipulables, vue de côté et contrôle à l’accéléromètre et aux doigts (excellent !)
  • Soosiz (1,59 €) : amener un personnage vers la sortie dans un environnement où chaque plate-forme/planète dispose de sa propre gravité, vue de côté et contrôle avec une manette virtuelle (excellent !)
  • Eliss (3,99 € ou gratuit) : organiser l’univers…
  • StoneLoops! of Jurassica (actuellement indisponible) : créer des regroupements par couleur à partir de billes colorées qui avancent sur un chemin
  • Crayon Physics Deluxe (3,99 €) : dessiner les éléments qui manquent pour qu’une bille rejoigne une étoile
  • Tours de singes (0,79 €) : construire une structure permettant à des singes de traverser le niveau en mangeant des bananes
  • PocketBall (0,79 € ou gratuit) : construire une structure permettant à des balles de tomber dans les boîtes correspondant à leur couleur
  • Geared (2,39 € ou gratuit) : agencer des engrenages pour que tous ceux du niveau tournent
  • ColorBlind (1,59 € ou gratuit) : faire passer des rubans par des points de leur couleur
  • LinkLines (0,79 €) : déplacer des billes colorées pour les regrouper par quatre horizontalement, verticalement ou en diagonale
  • Elementz (1,59 €) : inverser horizontalement ou verticalement des billes colorées pour les regrouper par trois horizontalement ou verticalement
  • Traffic Jam 2 (actuellement indisponible) : faire sortir des véhicules bloqués sur un parc de stationnement
  • Jet Car Stunts (1,59 € ou gratuit) : faire en voiture un certain nombre de tours d’un circuit constitué de plates-formes
  • Pinball Fantasies (4,99 €) : flipper
  • Commodore 64 (3,99 €) : émulateur de Commodore 64 permettant par exemple de jouer à Nebulus

Le jeu Soosiz sur iPhone et le plaisir de la maîtrise d’un système

034soosiz

Quand Soosiz est sorti sur iPhone, je ne l'ai pas testé. La description et les copies d'écrans me laissaient imaginer un jeu peut-être trop simple. Et puis, récemment, j'ai remarqué qu'il était très apprécié. Alors je l'ai téléchargé et j'ai commencé à jouer à ce jeu de plate-forme, pour voir, tranquillement…

J'ai d'abord apprécié la maniabilité. Ensuite, la progression dans le jeu m'a permis d'entrer davantage dans la spécificité du gameplay de ce jeu : chaque plate-forme a sa propre gravité. À partir du niveau 2 du deuxième monde, les niveaux permettent vraiment d'en profiter : ils sont plus élaborés, on fait de grands sauts, on débloque des passages, etc. À ce moment-là, on maîtrise un système différent de la physique que l'on connaît sur Terre et l'on peut y prendre beaucoup de plaisir.

Pour moi, Soosiz rejoint donc des jeux que j'apprécie particulièrement sur iPhone comme Dark Nebula et Rolando.

iPhone 3GS ou Canon EOS 5D Mark II ? Rassemblement de traces ou recherche esthétique ?

Je me baladais dans la forêt autour de chez moi… Et là, stupeur : je n’avais pas pris mon appareil photo ! D’où le dilemme suivant : faire demi-tour pour aller le chercher ou continuer avec mon iPhone 3GS ? Argument pour la première possibilité : la nuit tombait. Argument pour la seconde possibilité : l’iPhone 3GS m’avait déjà surpris en basse lumière (un exemple et puis un autre). Finalement, j’ai poursuivi mon chemin. J’étais à Pierrefonds. J’ai fait le tour du château.

Je mets ici quatre des dix photos que j’ai prises (sans retouches). Bien sûr, je n’ai eu accès à aucun réglage et j’ai dû me contenter d’une focale fixe. Évidemment, la qualité des images n’a rien à voir avec celles que produit mon Canon EOS 5D Mark II (surtout dans ces conditions de faible luminosité où une grande sensibilité et une grande dynamique sont des atouts de taille). Mais, je n’avais pas le poids du reflex et l’iPhone 3GS a pleinement rempli son rôle de bloc-notes photo.

J’étais moins dans la recherche esthétique, plus dans le rassemblement de traces. Donc, c’était différent, intéressant. Toutefois, je garderai l’expérience en mémoire notamment pour ne pas oublier mon appareil photo la prochaine fois !

Img_7019Img_7020Img_7024Img_7027